Les syndicalistes Axa en formation

    Dans sa charte sur la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l’évolution professionnelle signée en  mai 2009, Axa France prévoyait de valoriser les compétences acquises par ses représentants syndicaux dans l’exercice de leur mandat. C’est chose faite. Le dispositif de VAE (validation des acquis de l’expérience) est en place.

    La  première promotion composée de quinze syndicalistes a démarré sa formation certifiante en novembre dernier. Une centaine de collaborateurs pouvait être concernée par ce dispositif. Condition d’éligibilité : avoir occupé plus de six ans des mandats en tant que permanents ou semi permanents, par exemple, coordinateur syndical national, délégué syndical central, secrétaire du CCE ou CE.

    Les candidats à la VAE sont répartis en trois groupes. Leur cursus comporte des cours de management et efficacité personnelle, de culture économique et sociale, de relations sociales et syndicalisme ainsi que de stratégie et de finance en entreprise. Durée de la formation : 10 jours  étalés jusqu’en mai 2010 dont six de tronc commun et 1,5 de méthodologie en sous groupe. 

    L’enseignement est dispensé selon les thèmes par Sciences Po, Dialogues et le cabinet Syndex, dans les locaux de Sciences Po et à Nanterre chez Axa France. L’obtention du certificat en juin 2010 est lié à deux conditions : avoir suivi avec assiduité tout le cursus et avoir rédigé une note de synthèse soutenue devant un jury. Axa France estime le coût d’investissement de la formation la première année à 500 000 euros et le coût de fonctionnement à 300 000 euros.

    Les syndicats signataires se réjouissent de cette mise en œuvre de la VAE. Pour la  CFE-CGC, cela va faciliter l’investissement syndical, et pour la CFDT, attirer de nouveaux salariés et aider à gérer les sorties de mandats. Un souhait a aussi été formulé : que le dispositif soit étendu aux autres sociétés du groupe qui tiennent des mandats syndicaux.