Les contrats d’assurance vie sans frais : Ces contrats sont-ils vraiment intéressants ?

    0

    Au premier abord, le fait de poser simplement cette question n’a rien de surprenant ; face aux centaines de contrats d’assurances vie qui prévoient des frais de chargement  pouvant s’élever jusqu’à 5 % des sommes versées, l’offre d’une trentaine de contrats sans frais, ainsi dénommés en raison de l’absence de prélèvements sur les versements, conduit naturellement les épargnants à s’interroger sur la validité de tels contrats : ces contrats sont-ils sûrs, les assureurs qui les proposent ne sont–ils pas enclins à se rattraper sur d’autres frais ou à baisser la rémunération servie ?

    Retrouvez notre sélection de contrats d’assurance vie sans frais

    Le 0 % de frais en passe de devenir la norme

    A y regarder de plus près, force est de constater que les contrats sans frais, même s’ils ne représentent pour l’instant qu’une part infime de l’assurance vie, se sont rapidement imposés dans le paysage de l’assurance vie : non seulement l’absence de frais sur les versements est devenue la norme pour les contrats proposés en ligne, mais elle commence à concerner de plus en plus les réseaux physiques qui ont été contraints de revoir à la baisse le niveau de leurs prélèvements, à tel point qu’un taux de chargement supérieur à 3 %  est considéré aujourd’hui comme confiscatoir.

    Le mouvement est en marche et il est fort probable que ce type de frais soit appelé sinon à disparaître à terme du moins à poursuivre sa tendance baissière quoiqu’en disent les assureurs traditionnels toujours prompts à défendre leur pré-carré en mettant en avant le conseil comme contrepartie à la ponction opérée. En fait, ces frais sur versements servent à rémunérer la vente du contrat et revient pour l’essentiel au distributeur de produits financiers. L’internet ne nécessitant pas de réseau de vente physique, les frais de commercialisation sont moindres et les assureurs en ligne peuvent ainsi baisser le niveau de leurs prélèvements à l’entrée.

    0% de de frais ne signifie pas absence de frais

    Ceci étant, contrat sans frais ne signifie pas une absence totale de frais .Il y a tout d’abord les frais de gestion calculés sur l’encours global de chaque fond. Pour le fond en euros, ils viennent en déduction des intérêts bruts du fonds, le taux de rendement servi étant toujours mentionné en net de frais de gestion. Par contre pour les fonds en unités de compte, les  frais de gestion étant prélevés en règle générale sur la valeur de chaque part, seuls des intérêts nets de frais de gestion sont versés.

    Les frais de gestion s’inscrivent en moyenne à 0,60% sur les  fonds en euros  et à 0,85% sur les unités de compte. Ils peuvent s’élever pour certains contrats  jusqu’à 1% qui, appliqués chaque année à toute l’épargne constituée sur le contrat, finissent par coûter plus cher que des droits d’entrée payés au départ. A ces frais, peuvent s’ajouter les frais prélevés à l’intérieur même des supports en unité de compte qui s’établissent en moyenne entre 1% et  2%. Il faut donc se montrer vigilant sur la nature et le niveau de ces frais de gestion qui se situent toutefois, pour les bons contrats, dans la moyenne des taux pratiqués pour les contrats commercialisés en agence.

    Des performances au dessus de la moyenne

    L’absence de prélèvement à l’entrée sur les versements et la pratique d’une politique de frais de gestion dans la moyenne du marché pouvaient laisser craindre une moindre rémunération offerte par ces contrats ; non seulement la rémunération servie n’est pas pénalisée, mais elle s’inscrit au dessus de la moyenne du marché. Alors que les taux de rendement 2008 des contrats des assureurs traditionnels oscillent dans la fourchette 4%-4,20%, celles des contrats vendus sur internet se situent plutôt autour du seuil de 4,50%. Et l’année 2008 ne fait que confirmer une tendance observée les années précédentes.

    Une telle performance peut s’expliquer par la combinaison de plusieurs facteurs : la qualité de gestion du portefeuille d’actifs, des frais de structure moins élevés sur internet que ceux qui grèvent les réseaux physiques, des encours gérés moins importants que les gros « paquebots des compagnies traditionnelles permettant de mieux répercuter les opportunités de placement et enfin la volonté des compagnies de doper la performance de leur contrat en ligne au détriment parfois de leurs autres contrats.

    Des contrats de qualité

    Au delà de leurs bonnes performances, les contrats d’’assurance-vie en ligne doivent leurs succès à la modernité des fonctionnalités qu‘ils proposent. Pouvant être ouverts avec un versement minimum de 500 à 1 000 euros, ces contrats permettent tous une gestion en ligne, avec la consultation du compte, la possibilité de faire des retraits, des arbitrages, etc. Des options de gestion automatique notamment sur les arbitrages sont systématiquement proposées.Les contrats en ligne donnent accès à des sicav et FCP sélectionnés chez tous les gérants de la place contrairement aux banquiers et assureurs traditionnels qui se cantonnent aux OPCVM maison. Aussi, tous les contrats proposés sur internet peuvent être considérés comme de bonne facture sur le plan  technique, aussi bien les contrats commercialiés par des distributeurs disposant d’une forte notoriété que ceux  proposés par des courtiers moins connus.

    Malgré tous ces atouts, les contrats Internet représentent encore aujourd’hui une infime part  du marché de l’assurance-vie. Bien que créés en partenariat avec des assureurs connus ( ACMN VIE, GENERALI…), les contrats en ligne souffrent pour certains de la faible notoriété de leurs distributeurs, les épargnants craignant de s’engager auprès d’un nouveau venu sur le marché.  Cependant avec la crise économique actuelle, l’exigence d’information et de transparence des consommateurs, les bonnes performances et la qualité techniques des contrats en ligne devraient rapidement positionner les contrats en ligne comme la référence sur le marché. Après une première période d’observation au cours de laquelle ces contrats ont acquis leur crédibilt , ils devraient très rapdement monter en puissance  avec une une accélération de leurs souscriptions.

    Retrouvez notre sélection de contrats d’assurance vie sans frais