Les catastrophes naturelles atteignent des montants de dommages records en 2008

    Selon Munich Re, l’année 2008 est la troisième année la plus couteuse en dégâts causés par les catastrophes naturelles.
    Seules les années 1995 (année du séisme de Kobe, au Japon) et 2005 (passage du cyclone Katrina en Louisiane) ont battu ce triste record.
    C’est la loi des séries compte tenu d’un autre type de catastrophe vécu par les assureurs sur les marchés financiers.

    Munich Re estime à 200 milliards de dollars le montant total des dégâts causés par les catastrophes naturelles dans le monde. D’après Munich Re et Swiss Re, les assureurs ont supporté 50 milliards de dollars de coûts. Là aussi, ce chiffre à une triste et ironique ressemblance avec les montants annoncés dans la fraude de l’affaire Madoff.

    Le nombres de tempêtes (plus de 1700 recensées en 2008) et le nombre de cyclones (notamment l’ouragan Ike ayant coûté à lui seul 15 à 20 milliards de dollars aux assureurs) qui ont touché l’hémisphère nord ont battu tous les records.