Les assureurs en Europe de l’Est résistent à la crise, selon VIG

Le marché reste porteur en Europe de l’Est, a estimé mercredi le directeur général de l’assureur autrichien Vienna Insurance Group (VIG) Günter Geyer, expliquant ainsi la bonne résistance de sa société en 2009 dans cette région malgré la crise économique.

« A la différence de l’Europe de l’Ouest, les populations de ces pays ont un désir plus ardent d’améliorer leur niveau de vie. Tous n’ont pas encore réalisé leur souhait d’acheter une voiture ou une moto », a déclaré M. Geyer, dont le groupe, implanté dans une vingtaine de pays de la région y a réalisé l’an dernier 49,1% de son chiffre d’affaires total de 8,02Mds d’euros.

« Malgré tous les mauvais présages proférés par de nombreux prix Nobel sur le marché est-européen, nous avons un bon résultat », a-t-il souligné, présentant un bénéfice avant impôts de 441,2M d’euros, réalisé à 40% en Europe de l’Est. Si VIG a enregistré une croissance de plus de 10% de ses recettes dans la plupart de ces pays, le chiffre d’affaires dans la région n’a cependant progressé que de 0,2%, à 3,93Mds d’euros, en raison de l’appréciation de l’euro en 2009 sur le marché des changes.

Dans le même temps, les économies des pays de la région, à l’exception de la Pologne, se sont contractées de plusieurs points de PIB, provoquant une hausse du chômage et le lancement de plans d’austérité. « Les gens ont aussi une autre approche du mot « crise ». Ils comparent avec la situation qu’ils ont connue il y a 20 ans (après l’effondrement du communisme), et nous ne sommes pas au même niveau », a relativisé le dirigeant de VIG.

Dans ces conditions, l’assureur autrichien table sur une croissance de son activité en 2010, malgré les incertitudes pesant sur les économies européennes, et compte améliorer son bénéfice avant impôts de plus de 10%, notamment grâce à la poursuite d’un plan de restructuration.

Vienne, 31 mars 2010 (AFP)