L’emploi dans l’assurance « n’a pas connu la crise »

Selon une étude de Page Personnel, spécialiste du recrutement, le secteur de l’assurance a encore une fois marqué son dynamisme en 2009, malgré la crise financière. Si les recrutements ont été moins nombreux, ils n’ont pas été gelés comme dans la banque, et les salaires ont poursuivi leur progression.

Page Personnel, branche française du cabinet de recrutement Michael Page présente une étude de fonctions et rémunérations dans l’assurance. L’enquête, fruit des entretiens menés par les consultants lors d’entretiens avec les candidats et les clients.

Il apparaît dans l’étude que « le secteur n’a pas été impacté par la crise » selon Louis Guastavino, directeur Banques et Assurances chez Page Personnel.
« Le volume de recrutement a baissé, d’environ 20%, certes, mais le secteur est très constant et notamment par rapport au secteur bancaire qui a gelé parfois ses recrutements. Le secteur est en mutation avec une plus grande segmentation » explique-t-il.

Cette segmentation « plus fine » touche « tous les secteurs de l’assurance : le courtage, les compagnies et même les mutuelles. Les employeurs cherchent des profils plus techniques. L’assurance de dommages et l’assurance de personnes sont clairement séparées. Puis à l’intérieur de chaque branche, il y a des spécialisations, en assurance de particuliers, d’entreprises, en France, à l’international…  » ajoute Louis Guastavino.

L’étude donne un aperçu des salaires de la profession, à la fois pour les nouveaux arrivants et pour les salariés déjà en poste. « Pour les profils expérimentés (au moins 3 ans d’expérience, ndlr), les salaires ont connu une hausse située entre 15 et 20% sur des fonctions essentiellement techniques comme la gestion de sinistres, la souscription et l’actuariat, comme les fonctions commerciales. »

Pour Louis Guastavion, l’assurance, en 2010, va recruter principalement des commerciaux spécialisés dans les produits d’entreprises ainsi que sur le management du risque. « Nous manquons de candidat ‘risk manager’ et l’assurance va devoir se tourner vers d’autres secteurs pour trouver les profils techniques qu’elle recherche. » Actuaires, souscripteur, gestionnaires de sinistres d’entreprises sont les autres métiers recherchés par les compagnies d’assurance, les grands courtiers et les mutuelles.