Le stress au travail reconnu comme nécessitant une obligation de prévention

    0

    depression-70La CFE-CGC se félicite de la parution au journal officiel du 6 mai de l’arrêté d’extension de l’accord sur le stress du 2 juillet 2008.

    La CFE-CGC a beaucoup oeuvré dans ce sens depuis de nombreuses années, avec des études régulières et des publications sous forme de livres, de films et de bandes dessinées (présentes sur le site www.cfecgc.org).

    Cet accord donne toute sa place aux partenaires sociaux et souligne la place incontournable du médecin du travail du fait, entre autres, du secret médical.

    Il permet de donner une dimension conséquente aux conditions de travail jusque là ignorées comme le travail psychique, affectif, cognitif mais également souligne l’importance des conditions environnementales dépassant, par là, le strict champ des risques psychosociaux en tenant compte de tous les facteurs de stress possibles.

    Les indicateurs de stress soulignés par cet accord vont devenir un outil d’analyse objectif des situations, en s’appuyant notamment sur le travail remarquable de l’INRS à ce sujet.

    Pour la CFE-CGC un grand pas a été réalisé avec cet accord étendu de cette façon. On sait déjà le coût très important de ces affections pour l’économie et pour les entreprises, il ne reste plus qu’à considérer les effets pathogènes du stress au titre des maladies professionnelles.