Le secteur de l’assurance désormais « cœur de métier » de Fortis Holding

La holding d’assurances belge Fortis, héritière du bancassureur belgo-néerlandais du même nom démantelé à la suite de la crise financière, va simplifier sa structure, ce qui aura un effet positif sur ses résultats, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué.

La société va supprimer une sous-holding qui chapeautait auparavant ses activités bancaires, et qui n’est plus utile. « Suite à la vente des activités de banque, l’assurance est devenue le cœur de métier de Fortis », rappelle le communiqué. Le bancassureur Fortis, fleuron de la finance belgo-néerlandaise, avait été démantelé à l’automne 2008 à la suite de la crise. L’Etat néerlandais a nationalisé ses activités aux Pays-Bas tandis que la filiale bancaire belge, Fortis Banque, est passée sous le contrôle du français BNP Paribas.

Le changement de structure va permettre à Fortis Holding de bénéficier « d’une importante déduction fiscale, correspondant aux pertes encourues suite à la cession des actifs bancaires en octobre 2008 » qui sont estimées à 11,6Mds d’euros, précise Fortis. Le groupe va commencer à en tenir compte en partie dans ses comptes dès le deuxième trimestre 2010.

Bruxelles, 13 avril 2010 (AFP)