Le repreneur pressenti d’AIG Investments se désiste

    La société d’investissement Franklin Templeton, pressentie pour racheter à l’assureur américain en difficulté AIG son unité d’investissement AIG Investments, a finalement jeté l’éponge, a affirmé mercredi le Wall Street Journal (WSJ).

    Franklin Templeton, qui avait pris la tête d’un consortium d’investisseurs, avait engagé depuis deux mois des pourparlers exclusifs avec AIG, mais a finalement mis un terme à leurs discussions, évoquant des divergences avec ses partenaires, a indiqué le WSJ, qui cite des sources proches du dossier.

    Les autres membres de ce consortium, la société de capital investissement Crestview et l’homme d’affaires hong-kongais Richard Li, restent cependant désireux de poursuivre les négociations avec AIG, éventuellement adossés à un nouveau partenaire, poursuit le quotidien économique.

    Selon des dirigeants d’AIG cités sans être identifiés par le Wall Street Journal, le retrait de Franklin Templeton devrait déboucher sur l’ouverture des discussions avec d’autres repreneurs potentiels.

    Le WSJ avait affirmé en mai qu’AIG Investment avait également suscité l’intérêt d’un second consortium, constitué par la banque australienne Macquarie et le fonds d’investissement indien Religare.

    Ayant reçu au total plus de 170 milliards de dollars d’aide fédérale, AIG se trouve contraint de céder des actifs pour rembourser l’Etat, et cherche à se séparer de sa division AIG Investments, qui gère 85 milliards de dollars d’actifs pour des clients tels que des fonds de pension et des compagnies d’assurance.

    AFP