Le Groupe Covéa finance deux nouvelles structures « Maisons des Quatre » pour les Traumatisés Crâniens Graves

    1

    Véritable alternative au retour à domicile ou au placement en établissement spécialisé, le projet « Maison des Quatre » financé par Covéa consiste à réunir, sous le même toit, quatre (voire cinq) traumatisés crâniens. Sous¬locataires, les résidents bénéficient au quotidien des services d’une équipe d’auxiliaires de vie sociale et d’une équipe médico¬sociale qui les accompagnent dans leur réinsertion.

    « Chaque année, 3.000 à 5.000 personnes sont victimes de Traumatisme Crânien Grave en France. A l’issue des phases d’hospitalisation et de rééducation, les victimes rencontrent de lourdes difficultés dans leur réinsertion sociale. C’est pourquoi il nous est apparu naturel de développer le concept « Maison des Quatre », véritable lieu de vie. Aujourd’hui, à l’échelle nationale, neuf « Maisons des Quatre » contribuent activement à réduire les obstacles rencontrés par chaque victime. D’ici cinq ans, nous envisageons l’implantation d’une quarantaine de maisons », souligne Michel GOUGNARD, Directeur Général Délégué Covéa AIS.

    Initialement pensé par l’ADAPT (Ligue pour l’Adaptation du Diminué Physique au Travail) dirigée par le Docteur Edwige RICHER, Médecin Chef du Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelle de Cénac et de l’AFTC de Gironde (Association des Familles de Traumatisés Crâniens) présidée par Noèle BOISGUERIN, le projet « Maison des Quatre » en région est le fruit de l’implication de plusieurs acteurs essentiels. Aujourd’hui, le concept « Maison des Quatre » a été mis en place dans les agglomérations suivantes : Bordeaux, Chartres et Aix. D’autres verront bientôt le jour à Mulhouse, Strasbourg et au Mans.

    L’AFTC 28, le FAM Les Tamaris et le SAMSAH : les acteurs du projet « Maison des Quatre » en région Centre
    Acteurs majeurs de la région Centre dans le domaine du traumatisme crânien, l’AFTC 28 (Association des Familles de Traumatisés Crâniens de l’Eure et Loir) présidée par Colette RICHARD, le FAM Les Tamaris (Foyer d’Accueil Médicalisé) dirigé par Jacques SIBEL et le SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico¬Social pour Adultes Handicapés) sous la responsabilité du Docteur VIQUESNEL, ont joué un rôle essentiel quant à l’implantation de ces deux nouvelles structures.

    En effet, c’est de par la connaissance, l’étude et l’expertise de ces trois acteurs que l’implantation des projets « Maisons des Quatre » de Champhol et Luisant s’est naturellement réalisée, réponse évidente à un besoin et une réelle envie, de l’AFTC 28, du FAM Les Tamaris, via le SAMSAH, de proposer aux victimes de traumatisme crânien une option supplémentaire à la façon d’aborder leur réinsertion dans la société. Par ailleurs, les financements restants sont sous contrôle du Conseil Général et de la MDPH (Maison Départementale de la Personne Handicapée) d’Eure et Loir et de la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) du même département.

    Covéa et ADAMS : les acteurs du projet à l’échelle nationale
    Le Groupe Covéa (groupe d’assurance mutualiste qui réunit GMF, MAAF et MMA), contribue à la solution de ce problème en tant qu’investisseur institutionnel en mettant à disposition des biens immobiliers adaptés à un coût très intéressant pour ces co¬locataires correspondant au rendement minimal de l’investissement réalisé. C’est ainsi que, via une Société Civile Immobilière sous contrôle des Directions Financières, le Groupe Covéa, qui regroupe les trois assureurs GMF, MAAF et MMA, finance et dirige la construction des « Maisons des Quatre ». Au plan opérationnel, Covéa AIS, entité de gestion de sinistres du groupe, conduit le projet.

    Prestataire majeur en charge du développement du concept pour le compte de Covéa AIS, l’ADAMS (Agence de Développement des Activités Sociales et Médico¬Sociales) a pour mission l’analyse de la faisabilité du projet « Maison des Quatre » en région. Elle se charge notamment de l’identification des porteurs locaux du projet (comme l’AFTC 28 et le FAM pour Chartres) et facilite ainsi les relations entre Covéa et les autres parties prenantes au projet. Enfin, l’Agence participe également à la mise en place du service d’aide humaine, condition indispensable à la réussite du projet. La première « Maison des Quatre » mise en place par Covéa AIS, aux côtés de l’Agence ADAMS, a vu le jour à Bègles en 2001.

    Comments are closed.