Le coût des défaillances d’entreprises pour leurs fournisseurs a augmenté de 75% sur un an

    L’observatoire des défaillances de Coface publié pour la première fois en septembre 2009, permet de suivre l’impact des défaillances en France en termes de choc économique pour les entreprises. Cette édition souligne que la sinistralité des entreprises françaises continue de se dégrader.

    Augmentation du nombre de défaillances

    Au cours du mois d’août 2009 Coface a recensé 1 854 défaillances contre 1 616 en août 2008, c’est-à-dire une hausse de 15% par rapport à la même période l’année précédente.

    En données cumulées sur 12 mois glissants, 64 335 défaillances ont été recensées à fin août 2009 contre 52 244 à fin août 2008, soit une augmentation de 23%.

    Forte hausse du coût des défaillances

    Coface évalue le coût des défaillances d’entreprises par la somme des encours fournisseurs des entreprises (ayant publié un bilan) qui ont fait défaut au cours de la période étudiée. Au mois d’août 2009, ce coût s’élève à 169M€, en hausse de 53% par rapport à la même période en 2008.

    En données cumulées sur les 12 derniers mois, le coût des défaillances se monte à 5,5 Mds€ soit une augmentation de 75% par rapport à fin août 2008.

    « Il ne faut pas suivre uniquement l’évolution de la sinistralité par le nombre de défaillances d’entreprises. Cela cache complètement la réalité économique du phénomène » explique Jérôme Cazes, Directeur général de Coface. « La hausse de la sinistralité à fin août 2009 est de +75% en termes de choc économique pour les entreprises qui ont des impayés, mais seulement +23% en nombre de défaillances ».

    TOP 5 des secteurs les plus touchées : Biens d’équipement du foyer particulièrement impactés

    Défaillance entreprises Coface