Le bancassureur ING entend céder pour 6 à 8 milliards d’actifs à moyen terme

    Le bancassureur néerlandais ING a annoncé jeudi son intention de céder pour 6 à 8 milliards d’actifs non stratégiques en vue de réduire son exposition au risque et de se recentrer sur ses activités principales. Ces cessions concerneront “10 à 15 activités au cours des prochaines années”, a précisé le groupe dans un communiqué.

    ING, qui a reçu en octobre 2008 une injection de capital de 10 milliards d’euros de l’Etat néerlandais, entend “se concentrer sur des activités moins nombreuses, mais cohérentes et fortes”. Le bancassureur, qui veut réduire son exposition au risque, recentrera ses activités sur l’Europe, l’assurance vie et l’épargne retraite. Les cessions permettront à ING de “devenir un groupe plus concentré, avec une rentabilité substantielle et un potentiel de croissance significatif”, a déclaré le directeur général d’ING, Jan Hommen, dans le communiqué.

    ING, l’une des vingt plus grandes banques mondiales en termes de capitalisation boursière, avait précédemment annoncé des cessions d’actifs pour un montant de 2 à 3 milliards d’euros. Par ailleurs, “plus de la moitié des 7.000 suppressions d’emploi” annoncées le 26 janvier dans le cadre d’un plan visant une réduction des coûts d’un milliard d’euros “a déjà été réalisée”, s’est félicité ING.

    AFP