La part des frais de gestion sensiblement équivalente pour l’Assurance maladie et complémentaires santé

Les frais de gestion de l’assurance maladie sont équivalents à ceux des complémentaires santé, soit environ 4% des prestations, selon une étude réalisée par le Bureau d’information et de prévisions économiques (BIPE) pour la Fédération française des sociétés d’assurance.

Cette étude se veut une réponse à celle réalisée par la Cour des comptes à la demande du Sénat, en juin 2008, qui faisait état de coûts de gestion cinq fois supérieurs pour les complémentaires par rapport à l’assurance maladie (25,4% contre 5,4%).

Alors que la Cour des comptes avait considéré l’ensemble des frais et des prestations, le BIPE a cherché à travailler sur “un périmètre et des montants de prestations comparables”, selon la note de méthodologie de l’étude, dont l’AFP a obtenu copie.

Ont été notamment exclus du champ d’analyse, les coûts liés aux “missions d’intérêt général” pour l’assurance maladie, frais qui ne sont pas directement liés au remboursement des prestations.

Dans le cas des complémentaires, le BIPE a écarté les frais dits d’acquisition, liés aux démarches commerciales (publicité notamment) visant à augmenter le nombre de contrats ainsi qu’à l’enregistrement de ces nouveaux contrats.

Pour l’assurance maladie comme pour les complémentaires santé, les frais de gestion rapportés aux prestations sont de l’ordre de 4% en 2008, selon les conclusions de l’étude.

Pour Jean-François Lequoy, délégué général de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), cette étude confirme que les assureurs maladie complémentaires “sont des acteurs légitimes pour être partie prenante de l’évolution du système de santé”.

Paris, 30 oct 2009 (AFP)