La Mutualité Française recommande aux mutuelles adhérentes de ne pas prendre en charge les médicaments à 15%

Dans un communiqué, la Mutualité Française recommande aux mutuelles santé qu’elle fédère en grande majorité, de ne pas prendre en charge les médicaments « dont le remboursement pourrait être porté à 15% par les pouvoirs publics ».

La Fédération repart en guerre contre ce point du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2010 actuellement à l’étude par les parlementaires. Le Conseil d’Administration de la Mutualité « s’est prononcé de façon unanime contre cette mesure » précise le communiqué.

« La Mutualité Française considère, en effet, que ce niveau de remboursement n’a aucun sens. Si un médicament est jugé efficace scientifiquement par la Haute autorité de santé, il doit être remboursé. Si ce n’est pas le cas, il n’y a pas de raison qu’il soit pris en charge par la solidarité nationale » rappelle le communiqué, faisant ainsi l’écho des précédentes déclarations de son président Jean-Pierre Davant.

La Mutualité défend depuis le début de la préparation du PLFSS 2010 le fait que de tels déremboursements pourraient « conduire à terme à une baisse de remboursement massive de l’ensemble des médicaments en médecine de ville, même parmi les plus efficaces, ce qui contribuerait à accentuer les inégalités dans l’accès aux soins et à faire peser plus lourdement encore les dépenses de santé sur les malades eux-mêmes. »

Comments are closed.