La Coface va demander son agrément comme agence de notation en Europe

    coface-70L’assureur-crédit français Coface a confirmé mercredi vouloir obtenir son agrément comme agence de notation, dans le cadre de la nouvelle réglementation européenne.

    “Coface confirme son intention de solliciter son agrément comme agence de notation selon le nouveau dispositif”, affirme Jérôme Cazes, son directeur général, cité dans un communiqué. Le lancement d’une offre commerciale de notation financière est prévu en juin, précise-t-il, “après plusieurs mois de tests réussis en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Chine”.

    Un texte entériné le 23 avril par les députés européens prévoit un encadrement plus strict de la supervision du secteur des agences de notation, jugées coupables de n’avoir pas vu venir la crise. Comme le rappelle la Coface, le texte européen “prévoit d’encourager l’apparition de nouvelles agences de notation en Europe”, en plus des trois existantes (Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch).

    Les agences de notation devront en outre d’ici quelques mois s’enregistrer si elles veulent opérer dans l’Union européenne et pourront perdre leur licence si elles ne respectent pas certaines règles, tandis qu’elles seront surveillées par un “collège” réunissant les 27 superviseurs nationaux de l’UE.

    La Coface est l’un des deux assureurs-crédits français les plus importants, avec Euler Hermes. Elle est amenée à noter de nombreuses sociétés, son activité consistant à garantir à une entreprise le remboursement du crédit qu’elle a consenti à une autre entreprise.

    AFP