L’assureur AIG déboucle ses « swaps » avec la banque Goldman Sachs

L’assureur américain AIG a débouclé la plupart de ses coûteuses transactions hypothécaires avec Goldman Sachs restantes après la mise en place d’un plan de sauvetage gouvernemental, indique dimanche le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

Le fait de clôturer ces contrats d’échange (swap), assurant 3 milliards de dollars de prêts hypothécaires regroupés, a entraîné pour l’assureur entre 1,5 et 2 milliards de dollars de pertes l’an dernier, ont indiqué ces sources. Mais l’assureur n’est dorénavant plus exposé à une éventuelle perte de valeur de ces actifs, regroupés sous l’appellation “Abacus,” qui aurait pu entraîner des versements et des charges coûteuses.

Le fait de réduire le risque des portefeuilles de dérivés de crédit est un pas important dans les efforts en cours pour stabiliser l’assureur après qu’il eut frôlé la faillite l’an dernier, en grande partie à cause des énormes paiements en numéraire à des banques en contrepartie de ces contrats de swap. Les swaps sur défaillance sont des contrats ressemblant à des contrats d’assurance utilisés pour se couvrir sur une possible contre-performance de certaines obligations ou pour se protéger contre un défaut de crédit. Un porte-parole d’AIG n’était pas disponible pour commenter ces informations.

New York, 11 avril 2010 (AFP)