Justice / Prothèses PIP : Trois nouvelles assignations en justice pour Allianz

Allianz, assureur de la société de fabrication d’implants mammaires PIP a été assigné jeudi en justice devant le tribunal de grande instance de Paris par trois femmes, une Tchèque et deux Autrichiennes, a-t-on appris auprès de leurs avocats.

Petra Strohmaier, de nationalité tchèque, veut obtenir “réparation des préjudices dont elle a souffert” et des “frais liés à l’opération d’explantation des implants” qu’elle doit subir après la rupture d’une prothèse PIP qu’elle porte depuis 2006, selon l’assignation dont l’AFP a eu copie.
Marie-Claude Putier et Natascha Hosner, toutes deux de nationalité autrichienne, ont subi une intervention chirurgicale pour remplacer un implant défectueux.

Le 14 juin, le tribunal de commerce de Toulon a débouté l’assureur de sa demande de nullité des contrats d’assurance souscrits par PIP auprès de lui.
En revanche il a en a limité la validité au territoire français, excluant la possibilité d’indemniser des patientes étrangères.

Au coeur d’un vaste scandale sanitaire qui concerne près de 30.000 femmes en France, l’entreprise varoise de prothèses mammaires est accusée d’avoir utilisé illégalement un gel de silicone fait maison dans la majeure partie de ses implants dans le but de réaliser des économies.

Son fondateur, Jean-Claude Mas, a été arrêté le 26 janvier avant d’être mis en examen pour “blessures involontaires”. Il est incarcéré depuis le 6 mars faute d’avoir versé la caution fixée par le magistrat instructeur.

Lire aussi :
Assurance / Justice : Allianz condamné à indemniser une porteuse de prothèses PIP
Affaire PIP : La validité des contrats de l’assureur Allianz confirmée

Avec AFP