Justice : Le procès Unipol contre Berlusconi reporté après les élections

Le tribunal de Milan a accepté de reporter la prochaine audience du procès Unipol, au cours duquel le parquet a requis un an de prison contre Silvio Berlusconi, juste après les élections générales de février.

La prochaine audience a été fixée au 7 mars.

Dans cette affaire, l’ancien chef du gouvernement italien est jugé pour la publication illégale en 2005 dans un journal de son groupe d’une écoute téléphonique entre le chef de la gauche à l’époque et le président de l’assureur Unipol.

Le 20 décembre, le Parquet avait requis un an de réclusion à son encontre. L’avocat du Cavaliere, Niccolo Ghedini avait alors dénoncé ces réquisitions comme “une condamnation destinée à influer sur le vote de février”, alors que M. Berlusconi est candidat à la tête d’une coalition de centre-droit aux législatives des 24 et 25 février.

L’avocat avait accusé le tribunal de Milan de vouloir juger son client “dans des délais extraordinairement” courts également dans le procès en appel concernant Mediaset et de faire pression sur le calendrier du procès “Rubygate”, deux autres affaires judiciaires délicates dans lesquelles est impliqué M. Berlusconi.

Lundi, les juges milanais ont au contraire décidé de poursuivre pendant la période électorale le procès Rubygate, le plus médiatique et embarrassant pour M. Berlusconi, qui y est jugé pour prostitution de mineure et abus de pouvoir.