Jean-Pierre Davant annonce “Les cotisations de mutuelles ne pourront qu’augmenter”

    Le président de la Mutualité française, Jean-Pierre Davant, estime que “les cotisations des mutuelles ne pourront qu’augmenter” alors que le gouvernement doit présenter jeudi son projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2010.

    Dans un entretien au quotidien lyonnais Le Progrès, Jean-Pierre Davant estime qu’au-delà des principales mesures du PLFSS que “nous connaissons déjà”, “s’ajoutent l’épidémie de grippe et l’augmentation naturelle des dépenses. Les cotisations de mutuelles ne pourront malheureusement qu’augmenter”, explique-t-il, d’autant qu’il admet que l’épidémie de grippe va augmenter le déficit “mais à quel point? Personne ne le sait”.

    Le président de la Mutualité française se montre également critique à l’égard de la hausse du forfait hospitalier, “absurde”, selon lui. “Elle pèse sur les ménages, sans rien changer au système. Pareil pour la création d’un niveau de remboursement à 15 %, après 65 % et 35 %… Cela n’a aucun sens : ou bien le médicament est efficace, et on le rembourse bien, ou il ne l’est pas, alors il ne faut pas le prendre en charge, les médecins doivent cesser de le prescrire, et tant pis pour les rentes de certains labos”, estime-t-il.

    “Nous sommes au bout d’un système en pleine dérive, qui produit une dette que devront payer nos enfants et petits-enfants”, déplore-t-il avant de se montrer prudent sur une prochaine réforme du système: “Vous croyez que Nicolas Sarkozy sera celui qui va réformer le système ? À plusieurs reprises, il a fait part de son souhait de voir évoluer le système. Mais, j’ai l’impression que la vraie réforme attendra le prochain quinquennat”.

    Le PLFSS pour 2010 a pour principal objectif de réduire un déficit attendu de quelque 30 milliards d’euros.

    Avec AFP