Italie : Les compagnies d’assurances ne veulent pas se faire taxer

L’association italienne des compagnies d’assurances (Ania) a dénoncé jeudi un projet de taxation du secteur prévu dans un amendement au plan d’austérité actuellement examiné par le Sénat et espère que le gouvernement interviendra en sa faveur.

C’est une mesure « absolument absurde et contreproductive », a critiqué le président de l’Ania, Fabio Cerchiai sur Radio24. C’est « incohérent avec tout programme de relance de l’économie », a-t-il ajouté, se disant « confiant sur le fait que le gouvernement interviendra pour faire retirer cet amendement ». Cet amendement prévoit une taxation basée sur les réserves techniques du secteur de l’assurance vie qui devrait faire entrer 88M d’euros dans les caisses de l’Etat en 2010, 312M en 2011 et 234M à partir de 2012.

Ces nouvelles recettes serviront à financer des fonds pour les forces de l’ordre et l’armée ainsi qu’à compenser des concessions accordées aux entreprises qui avaient critiqué certaines mesures fiscales contenues dans le plan d’austérité. Le plan d’austérité de 24,9Mds d’euros portant sur les années 2011 et 2012 doit permettre à Rome de ramener le déficit public à 2,7% du PIB en 2012 contre 5,3% en 2009. Il doit être adopté par le Parlement avant la fin du mois de juillet.

Milan (Italie), 8 juillet 2010 (AFP)