investirendirect.com veut démocratiser l’accès en ligne à des investissements dans le non coté

    investirendirectcom-70Et si vous vous passiez de votre banquier ? Le site investirendirect.com vous aide à prendre en main la gestion de votre épargne. Il se fixe pour mission de mettre à la portée des investisseurs individuels des opportunités de placements dans des PME de croissance non cotées.

    investirendirect.com : mode d’emploi

    investirendirect.com propose aux investisseurs – particuliers avertis ou institutionnels – d’accéder à des opportunités d’investissement exclusives : augmentations de capital de PME de croissance, projets immobiliers, etc.
    Après une procédure d’enregistrement gratuite et sans engagement, l’investisseur potentiel pourra ainsi prendre connaissance d’un résumé présentant les principales caractéristiques de la société et de la levée de fonds, puis demander, s’il le désire, à entrer en contact direct avec l’entrepreneur porteur du projet.

    Une procédure simple

    Afin d’accompagner l’investisseur tout au long de sa démarche de placement, investirendirect.com se veut aussi un site d’information sur l’investissement non coté et un média interactif se proposant de répondre aux questions des internautes, ou encore de recueillir leur avis, via des sondages express en page d’accueil du site.

    Le choix de la sélectivité

    Fondé par des professionnels de l’investissement et des entrepreneurs, investirendirect.com s’est doté d’un comité de sélection, chargé du choix rigoureux des projets d’investissement, en fonction de la qualité des projets et de leur potentiel de croissance.

    Dès aujourd’hui, quatre opportunités d’investissement exclusivement sélectionnées sont accessibles sur le site. Le dénominateur commun de ces entreprises : elles surfent sur des secteurs particulièrement porteurs (médias en ligne, marketing mobile, e-commerce) et sont dirigées par des personnalités reconnues dans leur domaine d’activité. .

    Profiter du contexte fiscal à moindre frais

    L’investissement non coté connaît un nouveau souffle depuis le vote en 2007 de la loi TEPA. Elle ouvre en effet le droit, pour les contribuables assujettis à l’ISF, à des réductions d’impôt pouvant aller jusqu’à 75% du montant investi dans le capital de PME non cotées.
    Cette nouvelle donne fiscale explique la collecte de 1,13 milliard d’euros (+22%) enregistrée en 2008 par les FIP et FCPI. Des produits malheureusement caractérisés par des frais de gestion très élevés, pouvant dépasser les 10% la première année !

    Pour en savoir plus : investirendirect.com/

    Selon communiqué