Intempéries : 981 départements placés en vigilance en 2014

L’année 2014 aura été marquée par une succession d’épisodes climatiques en France avec près de 1000 départements placés en alerte. La facture pour le secteur de l’assurance devrait avoisiner les 1,8Md d’euros pour le secteur. Retour sur une année orageuse.

L’année 2014 a démarré en trombe avec, dès le 1er janvier, une alerte météo lancée sur le pays. Le mois de janvier aura d’ailleurs connu quelque 19 jours de vigilance. Le mois de février de fut pas clément avec 20 jours de vigilance. Le passage de tempêtes balayant la France aura apporté beaucoup de pluie et de vent. Sur le littoral, les vagues se fracassant sur les côtes faisant craindre des inondations de grande envergure.

Tous les départements placés en vigilance au moins une fois

Les départements du littoral Atlantique figurent à ce propos parmi ceux le plus souvent placés en alerte en 2014. Tous les départements de la France métropolitaine auront été placés en vigilance orange au moins une fois dans l’année. L’Yonne et l’Aube sont les seuls à ne l’avoir été qu’une seule fois.

Pourtant, c’est un épisode beaucoup plus bref, mais plus pernicieux qui coûtera cher au secteur de l’assurance.

La vague d’orages qui traverse le pays du Sud-Ouest au Nord-Ouest s’accompagne de chutes de grêle. La hantise des assureurs. Voitures endommagées, vitrines détruites, toitures abîmées, les dégâts se chiffrent en centaines de millions d’euros. La facture frôle même le milliard d’euros (900M) en faisant l’épisode climatique le plus lourd à supporter en terme de sinistres pour le secteur en 2014. A lui seul, il représente la moitié du coût des intempéries de l’année entière. A titre de comparaison la tempête Xynthia avait engendré 1,5Md d’euros de dommages à la charge des assureurs en 2010.
Les orages ont d’ailleurs été la première cause de placement en vigilance en 2014.

29 vigilances rouges en 2014

Après une brève accalmie, l’automne et son cortège de pluies fines ou torrentielles allait faire à nouveaux des dégâts. Cette fois-ci, c’est le Sud Est de la France qui est durement touché. Au mois de novembre 17 jours de vigilance sont décrétés par Météo France. Au mois d’octobre précédent, l’Hérault et le Gard ont été placés plusieurs jours en vigilance rouge. Ils font partie des départements les plus souvent mis en alerte rouge cette année. Un triste classement dominé par le Finistère frappé par les vents violents du début d’année

Les vigilances rouges, rarement utilisées jusque-là ont été nombreuses cette année, même si elles représentent une petite part des alertes diffusées sur le territoire.

Après une année 2013 à 1,3Md d’euros et une année 2014 à 1,8Md d’euros, le secteur espère une accalmie de Dame Nature. Le début d’année 2015 semble exaucer leur souhait puisqu’aucune alerte météo n’a encore été lancée par Météo France.