Inondations à Bayonne : Les assurances et les garanties “inondations”

0

Les inondations qui touchent actuellement les Pyrénées Atlantiques avec des précipitations cumulées de 50 à 70 mm d’eau causent de nombreux dégâts. Vendredi 13 février, le Ministère de l’intérieur ne se prononçait pas encore sur un éventuel arrêté de catastrophe naturelle, attendant les informations des assureurs.

Après la violente tempête Klaus qui a balayé le Sud-Ouest, le département des Pyrénées Atlantiques et une partie des Landes ont été touchés par des pluies diluviennes et des crues inquiétantes.

Pour le moment, les services du ministère de l’intérieur ne peuvent encore se prononcer sur un éventuel placement de certaines communes en état de catastrophe naturelle. Dès lors, seules les garanties « inondations » des contrats d’assurance habitation peuvent être activée.

Pour rappel, une garantie inondation peut-être incluse dans une garantie plus large, généralement appelée « évènements climatiques ». Celle-ci couvre également les dégâts causés par d’importantes chutes de neige ou de grêle.
Le terme « inondation » s’applique pour les effets des crues de sources, de rivières, des lacs et étangs ainsi que les débordements d’égouts ou de canalisations souterraines.

Les effets de la marée ne sont jamais pris en compte par les assureurs.
Finalement, peu de contrats couvrent l’ensemble des inondations possibles. Il est même assez fréquents de ne pas trouver de garantie « inondation », même en option.

En effet, le risque « inondation » est difficilement assurable car il est tout aussi difficilement « mutualisable ». Dans les faits, les inondations ne concernent pas toutes les habitations mais seulement quelques cas particuliers qui, ramenés à l’ensemble des assurés, ne représentent qu’une minorité. Dés lors, certaines compagnies préfèrent faire l’impasse sur ce type de garantie pour ne pas alourdir les tarifs qui sont calculés selon cette « mutualisation » des risques.

Enfin, en cas d’inondations fortes liées à des évènements climatiques soudains et violents, l’état de catastrophe naturelle est très souvent déclaré. La garantie étant obligatoire pour toute assurance de dommages aux biens, le problème ne se pose plus.