Innovation et digital : enjeux d’avenir pour l’assurance santé

L’assurance santé se transforme à un rythme effréné. Pour ne pas se laisser dépasser, les acteurs traditionnels du secteur n’ont plus le choix : il faut évoluer et innover. L’innovation est en effet devenue le principal défi des assureurs pour ces vingt prochaines années. Dans une récente étude sur l’avenir de l’assurance santé, l’éditeur de logiciels et prestataire de service Cegedim Insurance Solution a interrogé des acteurs majeurs du secteur pour connaître leur vision. Voici quelques éléments de réponse.

Innovation et digital : l’avenir de l’assurance santé

Dans les prochaines années, le secteur de l’assurance santé va profondément évoluer. D’une part, la concurrence va s’intensifier avec l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs (startups, voire peut-être même GAFA). D’autre part, les nouvelles réglementations qui encadrent le secteur vont se durcir et devenir de plus en plus contraignantes pour les assureurs. Pour survivre, ces derniers vont donc devoir innover : proposer des offres et des services différenciants sera un prérequis.

Pour relever ces défis, les assureurs devront donc proposer de nouveaux produits, services et outils digitaux à leurs assurés. Le digital présente en effet plusieurs opportunités :

  • Rendre l’assuré plus autonome : il peut s’émanciper et accomplir des tâches administratives simples sans l’intervention de l’assureur
  • Améliorer sensiblement l’expérience client : il accède à des informations en temps réel et en continu, sur ordinateur, smartphone et tablette (par exemple, le suivi de ses remboursements)

Le client s’émancipe donc. Il choisit où, quand et par quel moyen il souhaite obtenir l’information ou accomplir les tâches dont il a besoin. Les assureurs vont devoir digitaliser la relation client et aller au-delà du rôle de simple payeur.

De simple payeur à partenaire de santé

Le rôle de l’assureur va évoluer dans les prochaines années. Il est révolu le temps où il suffisait de rembourser les assurés : il faudra à présent investir dans la prévention santé et l’accompagnement des patients après les soins. Les consommateurs en attendent plus de leur assureur que par le passé.

Les assureurs proposeront de nouveaux services digitaux et offres aux consommateurs afin de fidéliser les clients existants et d’en attirer de nouveaux. En effet, l’innovation ne signifie pas faire table rase du passé.

Et si l’innovation et les services digitaux sont des demandes fortes chez les particuliers, il en va de même pour les entreprises. Ces dernières souhaitent être accompagnées pour mieux gérer l’orientation de leurs employés et les problèmes d’absentéisme auxquels elles sont confrontées.

Simplifier le parcours de soins grâce à l’innovation

L’avenir de l’assurance santé réside dans les services donc, plus simplement dans le remboursement des frais de santé. L’objectif de ces nouveaux services sera de faciliter la vie des assurés, et notamment en leur proposant :

  • Une orientation mieux adaptée à leurs besoins: professionnels de santé disponibles rapidement, près de leur domicile et dont la spécialité correspond à leur pathologie
  • La mise en place du télédiagnostic et de la téléconsultation
  • Des programmes de bien-être et de rééducation

Afin que ce nouveau modèle puisse émerger, il faut bien entendu que le consommateur accepte de voir augmenter les prix pratiqués par les assureurs. Ce qui présente des difficultés car la valeur ajoutée que peut apporter un assureur est encore mal comprise aujourd’hui. Par ailleurs, les réglementations plus strictes ne facilitent pas non plus leur mise en place. Ces deux éléments représentent des barrières d’entrée pour de nouveaux acteurs.

Des innovations pour s’adapter aux nouvelles exigences des clients

Les clients changent et les assureurs vont devoir changer avec eux. Dans les prochaines années, l’assurance individuelle perdra du poids face à l’assurance collective ou mutualisée. Il sera possible d’être assuré en fonction de son métier, du sport que l’on pratique ou même de son âge par exemple. Les offres et les tarifs devront donc s’aligner sur cette nouvelle façon de concevoir l’assurance santé.

Les consommateurs exigeront également une plus grande flexibilité afin de pouvoir gérer eux-mêmes et comme ils l’entendent leurs garanties ou la durée de leurs contrats par exemple. On s’orientera donc davantage vers une assurance à la carte où chaque individu pourra opter pour telle ou telle garantie selon ses propres besoins, et ce, même pour les contrats collectifs.

Enfin, plus les assureurs prendront d’envergure, plus leur offre sera diversifiée, plus leur position sur le marché sera renforcée. Les assureurs devront donc élargir leur horizon pour proposer :

  • Des offres de prévoyance santé,
  • De couvertures pour les affectations longue durée (ALD) à travers des offres dédiées,
  • Des offres d’assurance plus larges, notamment en matière d’IARD (incendie, accidents et risques divers).

Ces nouveaux services et offres ont des implications technologiques importantes pour les assureurs. Il deviendra notamment nécessaire de disposer d’un back office solide et moderne.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur le sujet ? Télécharger le livre blanc de Cegedim Insurance Solutions « Et vous, quel assureur serez-vous en 2030 ? ».