ING souhaite se séparer de ses activités de banque privée

    Le groupe de banque et d’assurance néerlandais ING veut vendre ses activités de banque privée qui gèrent un patrimoine privé d’environ 60 milliards d’euros en Europe et en Asie, selon le quotidien néerlandais des affaires Het Financieele Dagblad vendredi.

    La division ING Private Banking, présente aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, à Hongkong, Singapour et dans les Philippines, serait mise en vente pour dix à 15 fois son bénéfice net annuel, qui a atteint 111 millions d’euros en 2008, selon le quotidien.

    Aucun porte-parole du groupe n’était joignable dans l’immédiat pour commenter l’information. Selon Het Financieele Dagblad, la Deutsche Bank, le Crédit Suisse et Standard Chartered seraient intéressés par la division.

    ING a reçu en octobre 2008 une injection de capital de 10 milliards d’euros de l’Etat néerlandais. Le groupe avait alors annoncé qu’il allait se restructurer, en supprimant 7.000 emplois et qu’il allait se concentrer sur ses activités d’épargne et d’investissement.

    AFP