Industrie agroalimentaire : résultats d’une enquête mondiale

WTW a interrogé 250 cadres supérieurs de grandes entreprises du secteur de l’agroalimentaire, afin de comprendre comment les risques mondiaux sont gérés et identifier leurs opportunités à venir.

Au lendemain de la pandémie, le monde entre dans une période de croissance et de reprise – assombrie par l’instabilité politique.

  • Comment ces événements impactent-ils la consommation des clients ?
  • Quelles sont les plus grandes opportunités pour l’industrie agroalimentaire ?
  • Et quels sont les risques et les défis auxquels les entreprises devront faire face au cours de ces prochaines années ?

Pour répondre à ces questions, nous avons interrogé des décideurs d’entreprises du monde entier du secteur de l’agroalimentaire (production et transformation de produits alimentaires et boissons).

Principales conclusions

Les facteurs de risques majeurs : l’environnement et la réputation

Les répondants ont désigné l’environnement comme leur plus grand risque externe (40 %). Les ressources naturelles et le changement climatique ont été classés comme les facteurs de risque environnementaux les plus importants.

La marque et la réputation, qui sont liées aux enjeux ESG tels que le développement durable et la lutte contre la corruption, constituent le plus grand risque interne (46 %).

Les principaux risques du secteur ne sont peut-être pas entièrement couverts

Plus des deux tiers (68 %) des personnes interrogées ont déclaré que leur entreprise n’avait pas d’assurance spécifique pour les risques environnementaux, mais qu’elles pensaient que ces risques étaient couverts par d’autres assurances.

Ce chiffre est de 63 % pour les cyber-risques, 54 % pour la réputation et 40 % pour le rappel de produits, qui sont tous des facteurs de risque importants.

68 % des personnes interrogées ont déclaré que leur entreprise n’avait pas d’assurance spécifique pour les risques environnementaux.

Les répercussions de la pandémie continuent d’avoir un impact sur le secteur

Les problèmes de supply chain (37 %) et les difficultés à attirer et à retenir les talents (37 %) figurent en tête de la liste des obstacles à la réalisation des objectifs stratégiques.

Les pénuries d’entrepôts, de personnel et de conteneurs d’expédition devraient avoir un impact durant les deux prochaines années.

Les répercussions de la crise du Covid se transforment en opportunités

Durant la pandémie les entreprises se sont transformées pour s’adapter. Aujourd’hui, alors que le monde se réouvre, elles cherchent à tirer le meilleur parti de ces changements. 45 % d’entre elles ont déclaré que la poursuite des adaptations, telles que l’automatisation et la numérisation, figurent parmi leurs plus grandes opportunités.

L’incertitude géopolitique est un obstacle à la gestion des risques

Les facteurs externes échappant au contrôle de l’entreprise, notamment les facteurs géopolitiques (60 %) et les facteurs économiques externes (60 %), sont considérés comme les plus grands défis à relever pour faire face aux risques à moyen terme.

Le manque d’accès à des solutions de transfert des risques appropriées est également un facteur important (43 %), tout comme le manque d’adhésion du conseil d’administration (45 %).

Les défis à relever pour faire face aux risques des 3 à 5 prochaines années

Défis à relever pour faire face aux risques au cours des 3 à 5 prochaines années : Facteurs externes et défaillance

Extrait de notre enquête

Les entreprises donnent la priorité à la stabilité et à la résilience

Les dirigeants ont désigné la stabilisation de l’entreprise (41 %) comme leur principale priorité pour les deux prochaines années, loin devant la croissance.

Les entreprises se concentrent également sur la résilience : 97 % d’entre elles disposent d’un processus formel de planification de la continuité des activités, dont 63 % sont liés aux indicateurs clés de performance de l’entreprise.

Les entreprises sont optimistes quant à l’avenir

Malgré les défis des deux dernières années et les obstacles, 70 % des entreprises du secteur de l’agroalimentaire sont optimistes quant à la rentabilité du secteur au cours des deux prochaines années.

97% des entreprises mettent l’accent sur la résilience en mettant en place un plan de continuité des activités.

Téléchargez l’enquête

Ces deux dernières années ont été marquées par une pandémie mondiale, pour y faire face les entreprises ont dû s’adapter. Désormais elles cherchent à transformer les adaptations qu’elles ont faites pour continuer à fonctionner, en opportunités pour l’avenir.

Il est probable que l’on assiste à davantage de délocalisation de proximité (nearshoring) de la production, à des investissements dans l’automatisation et au renforcement des chaînes d’approvisionnement, car l’industrie privilégie la stabilité et la continuité à court et moyen terme.

Pour en savoir plus, téléchargez le rapport d’enquête en remplissant le court formulaire en haut de cette page.

Auteurs

Director, Direct & Facultative
WTW

Food and Drink Practice Leader
Que pensez-vous du sujet ?

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye