Grippe H1N1 : 42% des patrons de PME s’estiment mal préparés selon un sondage de l’IFOP

    Plus de 40% des patrons de petites et moyennes entreprises (PME) estiment que leur société est mal préparée pour faire face à une éventuelle pandémie de grippe H1N1 et redoutent en priorité un fort absentéisme de leurs salariés, selon un sondage Ifop-Risc Group publié mardi.

    Les patrons de PME sont 42% à estimer que leur entreprise est mal préparée pour affronter l’épidémie de grippe H1N1, d’après cette enquête réalisée par l’Ifop à la demande de la société Risc Group, opérateur européen de services informatiques externalisés pour les PME. Ils sont même 47% dans les sociétés de 20 à 49 salariés.

    Les responsables de PME s’inquiètent en priorité des risques d’absentéisme (65%), de possibles restrictions de déplacements (53%), de leur incapacité à livrer des commandes (48%) et d’une obligation éventuelle de fermeture (47%). Les craintes sont plus fortes que la moyenne dans le secteur du BTP et dans l’hôtellerie et la restauration.

    En revanche, 77% des patrons de PME se disent bien informés sur les comportements de prévention à adopter dans leur société et 68% s’estiment au courant des conséquences prévisibles pour leur activité. Pour autant, seuls 26% des chefs d’entreprises envisagent de développer le travail à domicile et/ou les réunions téléphoniques. Des organisations patronales ont prévenu la semaine dernière que les PME éprouvaient des difficultés à se procurer des masques protecteurs pour faire face à une éventuelle pandémie en France et assurer ainsi la sécurité de leurs salariés.

    Le sondage a été réalisé entre le 1er et le 4 septembre auprès d’un échantillon de 403 dirigeants d’entreprises représentatif des PME françaises de  cinq à 250 salariés.

    News-assurances avec l’AFP