Grippe A : Une souche résistante au Tamiflu découverte à Hong-Kong

    Une souche du virus de la grippe porcine A (H1N1) résistante à l’antiviral Tamiflu a été découverte vendredi à Hong-Kong, a annoncé le département de la santé du territoire sur son site internet.

    “C’est la première fois qu’un cas de résistance du virus au Tamiflu a été trouvé à Hong-Kong”, a dit un porte-parole. La souche résistante a été découverte pendant des tests de routine sur la réaction du virus aux antiviraux, est-il écrit sur le site.

    Cette souche a été isolée à partir d’un échantillon prélevé sur une adolescente de 16 ans arrivée à Hong-Kong en provenance de San Francisco le mois dernier, a-t-il expliqué. Elle avait été admise à l’hôpital, où elle avait décidé de ne pas prendre de Tamiflu, puis en était sortie une semaine plus tard, a ajouté le porte-parole.

    La souche ainsi trouvée n’est en revanche pas résistante au Relenza, l’autre antiviral utilisé, a souligné le département de la Santé.

    Le groupe pharmaceutique suisse Roche avait reconnu jeudi l’existence d’un deuxième cas en moins d’une semaine de résistance du virus de la grippe porcine A (H1N1) à son antiviral Tamiflu.

    Il s’agit d’une mère, au Japon, dont l’enfant, contaminé par le virus de la grippe porcine, avait été traité au Relenza, du groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK). La mère avait reçu préventivement du Tamiflu, mais a développé une résistance au médicament de Roche.

    L’Institut danois de sérologie avait fait état lundi d’une situation apparemment comparable. Un homme en contact étroit avec une personne malade y avait reçu un traitement préventif de Tamiflu, qui ne l’avait pas empêché de contracter le virus A (H1N1).

    L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait cependant estimé mercredi que ce cas était “isolé” et indiqué qu’elle maintenait sa recommandation pour le Tamiflu et le Relenza utilisés jusqu’à présent contre le virus de grippe porcine.

    AFP