Grande cause nationale 2011 : Un collectif contre la solitude l’a emporté

Le collectif d’associations “Pas de solitude dans une France fraternelle” s’est vu attribuer le label “Grande cause nationale 2011” par François Fillon, selon un communiqué transmis mardi par Matignon.

“Les nombreuses associations humanitaires et caritatives (…) rassemblées dans le collectif ‘Pas de solitude dans une France fraternelle’ apportent avec leurs salariés et leurs bénévoles aide et réconfort à nos concitoyens qui souffrent de solitude”, fait valoir le texte.

Selon le Premier ministre, la solitude constitue un “mal social, qui touche aujourd’hui plusieurs millions de personnes” en France. “A la fois symptôme et cause du morcellement des sociétés modernes, trop souvent méconnue, la solitude (…) est considérée par une très large majorité de Français comme un véritable enjeu de société”, note M. Fillon. Elle est “un facteur de marginalisation et de pauvreté” qui “porte directement atteinte aux valeurs de solidarité qui fondent notre pacte social”, ajoute le chef du gouvernement.

L’octroi du statut de “grande cause nationale” ne se traduit pas par des moyens supplémentaires, notamment matériels, mais vise à mobiliser citoyens, élus, pouvoirs publics et associations autour d’un grand sujet d’intérêt général, social (pauvreté, délinquance…), médical ou scientifique. Les associations bénéficiant du label peuvent obtenir la diffusion gratuite de messages sur les radios et télévisions publiques. “En soutenant par leurs dons le collectif (…), nos concitoyens vont pouvoir encourager les actions engagées contre cette souffrance du quotidien, qui prospère trop souvent dans le silence et l’indifférence”, souligne notamment François Fillon dans son communiqué.

L’an dernier, la violence faite aux femmes avait été déclarée “Grande cause nationale” 2010, le gouvernement annonçant par ailleurs un renforcement de l’arsenal juridique contre ce fléau. Ont également obtenu le label par le passé: la fraternité, en 2004, le handicap (2003) ou encore la défense des droits de l’Homme (1998), la protection des enfants maltraités (1997).

Avec AFP