Gouvernance : Generali France créé un Comité Exécutif

La gouvernance de l’assureur Generali France évolue du Comité de direction générale au Comité exécutif et intègre cinq nouveaux membres.

Arrivé il y a à peine 11 mois, Eric Lombard, directeur général de Generali France, fait évoluer la filiale hexagonale de l’assureur italien en la dotant d’un Comité exécutif plus élargi que l’ancien Comité de direction générale. Le nouveau ComEx sera dorénavant “l’unique instance de direction générale de Generali France“, détaille un communiqué.

Cinq personnes entrent au Comité exécutif, en plus des cinq déjà présentes dans l’ancien Comité de direction.
Il s’agit de Sonia Fendler, en charge de la clientèle patrimoniale, Tanguy Le Maire en charge de la clientèle des particuliers, Régis Lemarchand en charge de la clientèlme des pros, TPE et du dommages des entreprises, de Yannick Philippon, en charge du segment assurances collectives entreprises et de Roland Sire, encharge des SI, de l’immobilier d’exploirtation et des achats.

Ils rejoignent Stéphane Dédéyan, directeur général délégué, Marie-Louise Antoni, en charge du projet d’entreprise, de la communication et du RSE, de Michel Andignac, en charge des finances, de Michel Becker, secrétaire général en charge de du juridique et de la conformité et du secrétariat du Conseil d’administration et de Michel Estimbre, en charge des relations humaines, de l’organisation, de la distribution et du développement.

La répartition homme-femme est inchangée et reste loin de la parité, puisqu’en dehors du directeur général, il y a 20% de femmes, soit 2 pour 8 hommes, exactement le même ratio que dans le précédent comité (1 femme pour 4 hommes).
Selon Eric Lombard, cité dans le communiqué, “cette priorité donnée à la satisfaction de nos clients se traduit ainsi par la présence des managers en charges des clientèles mais aussi des systèmes d’information dans l’instance d’animation de l’entreprise”, explique-t-il.