Gestion catastrophes / Méditerranée : Projet d’un exercice commun entre dix pays

Les pays membres de l’initiative 5+5 Défense, qui regroupe neuf pays riverains de la Méditerranée ainsi que la Mauritanie, ont décidé mardi à Alger de programmer un exercice multilatéral de simulation d’une catastrophe majeure, rapporte l’agence algérienne APS.

Cet exercice de simulation a été proposé à l’issue d’un séminaire de deux jours portant sur la place des services de santé militaire des dix pays (Italie, France,  Espagne, Portugal et Malte d’un côté, et Maroc, Algérie, Tunisie, Mauritanie et Libye de l’autre) en cas de séismes, inondations ou catastrophes d’ordre chimique.

La proposition prévoit des manoeuvres sur le terrain avec des actions menées par les services de santé pour gérer ces catastrophes majeures, précise-t-on de même source.

Baptisé “Gestion et management des catastrophes”, cet exercice devra principalement coordonner les actions des pays membres de l’initiative “5+5 défense”, ajoute APS.

Les dix pays ont également proposé un panel d’experts en la matière pour unifier et standardiser la nomenclature des différentes opérations que mènent les services de santé militaire en cas de catastrophes majeures. Ces experts devront également établir une base de données portant sur les termes utilisés dans l’ensemble des pays membres.

Le directeur central des services de santé militaire au ministère algérien de la Défense, le général Abdelkader Ben Djelloul a souhaité que cette rencontre ouvre “de nouvelles perspectives pour une coopération durable, intense et fructueuse entre les deux rives de la Méditerranée en matière de gestion et de management des catastrophes majeures”.

Alger, 21 oct 2009 (AFP)