Generali remet à plat sa stratégie en Allemagne

L’assureur italien réorganise ses filiales outre-Rhin, où il repense aussi son business model pour l’assurance-vie.

Après la réorganisation de ses structures françaises et italiennes, Generali s’est fixé l’objectif de 2018 pour être davantage concurrentiel sur le marché allemand. Pour ce faire, l’assureur italien présidé par Mario Greco a décidé de revoir sa stratégie outre-Rhin et d’améliorer son efficacité. Sachant que Generali Deutschland est actuellement le deuxième plus gros assureur allemand après Allianz, avec 16,8Mds de chiffre d’affaires et 13,5 millions de clients. « Nous devons prendre les bonnes décisions aujourd’hui pour gagner la course demain, et relever avec succès les défis du marché allemand. Parmi eux les taux d’intérêt bas, la forte régulation et une compétition intensive, qui placent les assureurs-vie allemands fortement sous pression pour l’avenir », explique Giovanni Liverani, PDG de Generali Deutschland, dans un communiqué.

Clarification

Une simplification des entités allemandes est mise en œuvre. Les attributions de ses trois principaux canaux de distribution sont clarifiées et renforcées : Generali Assurances (vie et dommages, via les agents et les courtiers), AachenMünchener (produits financiers) et CosmosDirekt (assurance directe et en ligne), complétés par les structures plus spécialisées (Central, Advocard, Dialog et Badenia).

Dans ce contexte, une nouvelle gouvernance a également été mise en place. Le siège munichois de Generali Deutschland AG (GD AG) accueillera Generali Deutschland Holding (GDH), qui comprend Generali Assurances et Generali Vie. GD AG pilotera toutes les entités allemandes et devra faire en sorte de diminuer les doublons en favorisant les synergies et en adoptant les bonnes pratiques du groupe.

Six têtes

Les fonctions de direction et de management seront quant à elles réduites. Et une direction à six têtes de GDH sera mise en œuvre. Elle se compose de Giovanni Liverani, de Torsten Utecht, directeur financier pour l’Allemagne, et de Rainer Sommer, directeur des opérations pour l’Allemagne. Les rejoindront à partir du 1er juin : Claudia Andersch, directrice de CosmosDirekt et désormais responsable pour l’Allemagne de la vie et de la santé, Monika Sebold-Bender, directrice de Generali Assurances et désormais responsable pour le pays de l’assurance dommages, ainsi que Ulrich Caspar Niessen, désormais DRH pour le groupe.

Nouvelle vie

Dans l’environnement tendu du marché allemand de l’assurance-vie, la stratégie commerciale de ce produit a par ailleurs été revue. La gamme de produits d’épargne traditionnels sera réduite pour les particuliers et l’offre de solutions d’épargne hybrides sera renforcée. Generali Deutschland sera aussi plus sélectif concernant la distribution de produits de retraite collective. Enfin, le cross-selling entre les assurances vie, dommages et prévoyance sera davantage favorisé. L’assureur allemand poussera également les services de télématique, de domotique et de santé connectée.

Au final, toute cette restructuration s’appuie sur trois piliers : « Le premier, un meilleur service pour nos clients grâce au renforcement de nos canaux de distribution ; le deuxième, une offre de produits plus « intelligents grâce à des process plus efficaces basés sur les nouvelles technologies et la digitalisation ; le troisième, un pilotage plus resserré avec un circuit décisionnel plus rapide, une meilleure efficacité et une meilleure compréhension du marché », détaille Giovanni Liverani.