Generali : Le directeur général confirme l’intérêt pour les actifs d’AIG en Asie

Generali pourrait étudier l’acquisition d’actifs d’AIG en Asie si l’assureur américain décide d’en vendre certains à la suite de l’échec du rachat de sa filiale asiatique par le britannique Prudential, a indiqué vendredi le directeur général du groupe italien.

« Nous pourrions jeter un oeil sur ces actifs », a déclaré Giovanni Perissinotto, interrogé par la presse à ce sujet à Venise. « Nous devons attendre et voir ce qui se passera pour AIA », la filiale asiatique d’AIG, a-t-il ajouté, indiquant que si AIG décidait de l’introduire en Bourse, Generali ne serait en revanche pas intéressé par l’achat d’une part car « cela aurait un impact négatif » sur son bilan.

Le quotidien Corriere della Sera avait affirmé le 3 juin que Generali serait en particulier intéressé par des activités d’AIA aux Philippines et en Chine. Réagissant à ces informations, un porte-parole du groupe avait indiqué qu’il était « tout à fait prématuré d’en parler ».

Le groupe italien avait déjà proposé, sans succès, de racheter les actifs d’AIA aux Philippines l’an dernier. Le britannique Prudential a renoncé le 2 juin à racheter AIA après le refus d’AIG de diminuer le prix d’achat de 35,5Mds de dollars (29Mds d’euros) à environ 30Mds de dollars.

Milan (Italie), 11 juin 2010 (AFP)