Faillites : Les entreprises toujours en difficulté

    L’observatoire des défaillances publié par l’assureur crédit Coface révèle un nombre de défaillance très élevé. Pourtant, quelques signes jugés fragiles montrent une certaine « stabilisation ».

    En septembre 2009, Coface a recensé 6 598 défaillances d’entreprises, soit une hausse de 12% par rapport à septembre 2008 (5 898). Le mois de septembre est même le pire après le record historique enregistré en mars 2009. A cette époque, 6 773 entreprises avait été placées en redressement judiciaire ou liquidation judiciaire, selon Coface.

    Sur douze mois glissants, la société d’assurance crédit et d’affacturage note une hausse de près d’un quart du nombre d’entreprises défaillantes. Cette envolée de 24% amène le chiffre à 65 833 défaillances recensées en septembre 2009 contre 53 197 à fin septembre 2008.

    Le coût de ces défaillances pèse sur l’économie. Selon l’indicateur exclusif Coface sur le choc économique engendré par les défaillance, les encours fournisseurs atteignent en septembre 361 millions d’euros et sur l’année, près de 5,6 milliards d’euros.

    Toutefois, l’indicateur note quelques signes « fragiles » de stabilisation, au premier rang desquels se trouve un ralentissement du nombre de faillites sur un an, « tous les autres mois affichaient une croissance supérieure à 20% sur un an » rappelle le communiqué.

    Le coût des faillites diminue également. « Cela signifie que, si les faillites ont été plus nombreuses, elles ont touché des entreprises moins importantes » explique le communiqué, avant de rappeler que « une évolution sur un mois est extrêmement fragile, et demandera à être confirmée sur les mois suivants ».