Etude : Les courtiers connus, mais peu sollicités par les Français

Si la profession de courtier d’assurances et connue par les Français, ces derniers restent peu nombreux à la solliciter pour souscrire des contrats selon une étude* de l’institut CSA pour la CSCA.

Par quel canal passent les Français pour souscrire un contrat d’assurance ? Très majoritairement par une compagnie d’assurance. Dans la liste établie par l’institut CSA, les courtiers arrivent en dernière position avec 14% de citations.

Pour autant, la profession de courtier en assurance demeure connue par la plupart des Français. Ils sont ainsi 88% à en avoir entendu parler et 56% identifient bien ce dont il s’agit, selon les résultats du sondage. “Fort heureusement, le courtier d’assurances, bénéficie d’une notoriété solide et d’une bonne image auprès du grand public. Un très bon point pour notre profession et surtout pour l’image en général de l’intermédiaire, dont le recours est insuffisamment ancré dans notre culture de consommation”, commente Hervé Houdard, président de la CSCA.

Cette “bonne” image du courtier auprès des Français tient principalement à la qualité des conseils (73%) et au fait qu’il propose des solutions adaptées à leur besoin (88%). “Leur opinion est plus contrastée mais reste majoritairement positive quand on leur demande si les courtiers sont indépendants (68%), s’ils agissent dans l’intérêt des assurés (60%) ou s’ils sont dignes de confiance (57%)”, poursuit l’étude.

Quid de la réglementation ? 52% des Français estiment qu’elle aura un impact positif, quand 15% pensent le contraire et 33% n’ont pas d’avis. Les chefs d’entreprise se montrent particulièremet inquiets (40%)

*étude réalisée par l’institut CSA en avril sur un échantillon national de 991 personnes âgées de 18 ans et plus et représentatif de la population française (méthode des quotas).