Etude Coface : jusqu’à -20% d’activité pour les grands groupes d’Europe centrale

    Les 500 premières sociétés d’Europe centrale et orientale s’exposent à une baisse de chiffre d’affaires allant jusqu’à 20% cette année, selon une étude publiée par l’assureur-crédit Coface mercredi à Vienne.

    Les pays les plus exposés sont les pays baltes, la Hongrie et la Bulgarie, où le ratio de sinistres à primes (rapport entre les sommes versées et les primes perçues) est supérieur à 200%, selon la directrice de Coface-Autriche, Martina Dobringer.

    En dépit de la crise, le secteur pharmaceutique devrait toutefois continuer à voir son activité progresser et le commerce rester stable, selon la Coface.

    En 2008, les chiffre d’affaires cumulé de ces 500 entreprises (hors assurances et institutions financières) avait encore progressé de 12% à 533 milliards d’euros.

    La première société de la liste reste le groupe pétrolier polonais PKN Orlen, avec un chiffre d’affaires de 22,78 milliards d’euros, devant son concurrent hongrois MOL et le constructeur automobile tchèque Skoda.

    L’étude englobe les principales sociétés de Pologne, République tchèque, Hongrie, Ukraine, Slovaquie, Lituanie, Croatie, Slovénie, Roumanie, Lettonie, Bulgarie, Serbie et Estonie.