ESG, climat et avantages sociaux

La question de l’environnement est de plus en plus considérée dans la définition des avantages sociaux offerts par les entreprises à leurs salariés, notamment dans le cadre de leur politique RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) et dans un contexte de pandémie ayant modifié les perceptions vis-à-vis de l’environnement. De plus en plus d’employeurs sont à la recherche de solutions et moyens innovants pour mettre à disposition des avantages sociaux « verts » ou écologiques de façon explicite et structurée. Ces derniers peuvent en outre s’appuyer sur des prestataires de plus en plus nombreux dans le domaine des avantages « verts ».

Préparer l’avenir

Alors que les entreprises se tournent vers l’avenir et envisagent la transition vers un monde post-pandémique, les employeurs et les salariés cherchent à intervenir plus écologiquement et à s’assurer que l’accélération de l’action contre le changement climatique soit une priorité stratégique.

des répondants* ont déclaré que la couverture médiatique de la pandémie avait affecté leur point de vue sur la durabilité environnementale.

Pour cela, de plus en plus d’entreprises introduisent des avantages sociaux durables ou « verts », en ayant également conscience du pouvoir attractif de telles politiques salariales auprès des salariés engagés sur les sujets de l’écologie, en particulier pour les jeunes et futures générations.

des employés et des personnes à la recherche d’un emploi dans l’enquête IBM 2021 ont déclaré que les entreprises respectueuses de l’environnement sont des employeurs plus attractifs.

Un panel d’avantages verts de plus en plus diversifié

Les avantages verts les plus populaires actuellement peuvent être considérés comme conventionnels, à l’image des programmes « vélo au travail » (contribuant par ailleurs au bien-être physique des salariés), ou des programmes véhicules électriques (en tant que voitures de société, ou sous forme de subvention de l’entreprise). Certains employeurs cherchent à offrir des remises sur des marques éthiques ou à proposer des récompenses alternatives sur des plateformes dédiées, telles que la plantation d’arbres ou les dons caritatifs. Quelques entreprises proposent également des subventions à leurs salariés ayant décidé de vivre à proximité de leur lieu de travail.

Une autre forme concrète pour l’employeur d’intégrer les avantages écologiques consiste à financer les régimes de retraite supplémentaire via un fonds ESG (c’est-à-dire répondant à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance), avec une approche d’investissement dite écologique. Les entreprises mettent ainsi en évidence la manière dont le fonds de pension de leurs salariés est investi : les employeurs utilisent des fonds de pension verts non seulement pour répondre aux préoccupations des salariés, mais aussi pour développer leur position éthique et leur approche de la durabilité.

Certains employeurs proposent un panel de subventions à leurs salariés à utiliser dans le domaine de la durabilité (rabais sur les appareils écoénergétiques, incitation au transport écoénergétique, subventions aux évaluations énergétiques domiciliaires, etc.) ou à proposer des congés bénévoles rémunérés pour soutenir des programmes environnementaux. Les employeurs peuvent par ailleurs conclure des partenariats avec des prestataires pour la mise en place de solutions plus innovantes en termes d’avantages dits écologiques. A titre d’exemple, au Royaume-Uni, Climate Perks propose aux salariés des entreprises partenaires d’offrir des jours de voyage rémunérés au personnel partant en vacances en train, en autocar ou en bateau au lieu de prendre l’avion. La réduction des déplacements professionnels des salariés est également présentée comme l’une des initiatives importantes des entreprises pour faire respecter leurs engagements en matière de réduction des émissions de carbone.

En conclusion, un rôle de l’employeur à tenir

Les questions environnementales, au cœur des préoccupations de notre société actuelle, se retrouvent de plus en plus dans la politique générale des entreprises, qui ont toutes un rôle à jouer et une image à développer. Les avantages sociaux peuvent contribuer à cette démarche, et les responsables RSE, RH et financier des entreprises travaillant sur la définition et le pilotage de ces avantages doivent progressivement y intégrer ces notions environnementales.

Footnote

* Etude réalisée en 2021 auprès de 14 000 personnes dans 9 pays par l’IBM Institute for Business Value.

Source link

Que pensez-vous du sujet ?

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye