ESCA publie ses résultats financiers 2008

    esca-prevoyance-70Alors que le chiffre d’affaires du secteur de l’assurance est en net recul de 11% sur l’année 2008, ESCA affiche une croissance de plus de 8%, pour atteindre un chiffre d’affaires de 92 millions d’euros, preuve qu’en période d’incertitude, les épargnants s’orientent vers des entreprises à taille humaine, dont le fonctionnement est maîtrisé.

    ESCA met à disposition, depuis plus de 10 années, un des meilleurs fonds en euros du marché, totalement sécurisé. Le taux de valorisation offert pour l’année 2008 s’élève à 4,62% et se situe une fois encore parmi les tout premiers. Indépendamment de ce taux, les contrats bénéficient chaque année d’un taux garanti égal au taux du livret A en vigueur au 1er janvier de l’année considérée, soit, pour l’année 2009, un taux garanti de 4% sur votre contrat d’assurance vie ESCA.

    Au-delà du contexte d’incertitude, l’assurance vie conserve tous ses avantages et reste un des placements les plus sûrs pour protéger son épargne. Les turbulences actuelles ont certes un impact à court terme sur la valeur des investissements en unités de compte. Elles ne doivent cependant pas faire oublier la stratégie d’investissement définie à la souscription. Les soubresauts financiers précédents ont prouvé que la performance de ce type d’investissement doit s’apprécier sur un horizon à long terme.

    ESCA exerce le métier d’assureur dont la priorité est de garantir la constitution et la valorisation d’un capital à ses épargnants. Les fonds confiés par les clients sont, à près de 65%, investis en obligations. La société privilégie les titres cotés, du secteur privé, qui offrent une rentabilité supérieure à celle des emprunts d’état ou des collectivités publiques. Le risque de défaillance est particulièrement surveillé et minimisé en multipliant le nombre de contreparties. C’est ainsi que le portefeuille obligataire, d’une taille approximative de 450 M€, est réparti sur près de 300 souches différentes ! ESCA reste à l’écart des produits dits «hybrides», «structurés» ou «dynamiques» : cette sage mesure nous a permis de n’être affectés par aucune des affaires qui ont émaillé la vie financière en 2008 (Kerviel, Madoff, crédits hypothécaires, opcvm monétaires dynamiques …).

    resultats-financiers-2008-esca

    Selon communiqué