Emploi : RBS licencie 2.000 employés dans l’activité assurance

    La banque Royal Bank of Scotland, détenue à 83% par le contribuable britannique depuis la crise, a annoncé lundi qu’elle allait licencier 2.600 personnes au Royaume-Uni, 2.000 dans son activité d’assurance et 600 au siège de ses activités de détail.

    Cela porte le total des postes supprimés depuis le début de la crise à 22.600. L’activité d’assurance emploie actuellement 16.000 personnes dans le pays, et les employés des sièges de Londres et d’Edimbourg sont 2.100.

    « Nous travaillons dur pour reconstruire RBS afin de rembourser les contribuables de leur soutien, et devoir supprimer des emplois est la partie la plus difficile de ce processus », a observé la banque dans un communiqué transmis à l’AFP.
    « Nous nous sommes toujours efforcés d’être ouverts et honnêtes sur les choix difficiles que nous opérons », a assuré le groupe, ajoutant faire « tout ce qu’il peut pour soutenir son personnel dans ces circonstances, et pour maintenir les licenciements à un minimum absolu ».

    Le groupe estime que « les pertes d’emplois annoncées jusqu’à présent ont abouti à ce que moins d’une personne sur quatre soit licenciée », mais pour un total de quelque 22.600 dont 16.600 rien qu’au Royaume-Uni.

    RBS semble avoir accéléré ses projets de suppressions d’emplois après que la Commission européenne lui eut demandé à l’automne de vendre 318 succursales et ses activités d’assurance pour aplanir les problèmes de concurrence qui pourraient résulter de son sauvetage par l’Etat.

    Le syndicat Unite a condamné cette annonce, prévoyant que ses membres seraient « dévastés » en l’entendant. Il s’est dit « complètement opposé aux licenciements secs », et a prévenu qu’il discuterait avec la direction pour réduire ceux-ci à « un minimum absolu ».

    L’annonce est intervenue au moment où l’attention générale est focalisée sur les tractations entre partis au Royaume-Uni après un scrutin particulièrement indécis aux élections législatives de jeudi dernier. RBS gagnait parallèlement plus de 12% à la Bourse de Londres lundi, dans l’euphorie qui a saisi les marchés après l’annonce d’un plan géant de soutien à la zone euro.

    Londres, 10 mai 2010 (AFP)