Emploi : Effectif stable dans le secteur de l’assurance en 2011

Selon le rapport de l’Observatoire de l’Évolution des Métiers de l’Assurance, le nombre de salariés dans le secteur est resté stable, avec une parité faite en Ile-de-France.

L’Observatoire de l’Évolution des Métiers de l’Assurance a présenté son rapport le 18 décembre sur les métiers et les formations des salariés dans le secteur. Rapport dont les conclusions sont rapportées dans le numéro 198 de La Lettre de la FFSA, datée du 26 décembre 2012.

Ce document souligne que les effectifs sont restés stables. A noter tout de même une très faible montée de 0,2 point.

Au niveau de l’effectif total 43,7% sont des cadres, soit une augmentation de 0,9 point par rapport à 2010. Il y a aussi plus de femmes cadres.

En parlant des femmes, la parité est quasi respectée en Ile-de-France, en ce qui concerne les cadres, avec un taux de féminisation de 49,9% et de 41,7% en province. Sur la population totale, la féminisation est de 59%. Norbert Girard, secrétaire général de l’Observatoire de l’Évolution des Métiers de l’Assurance, explique : « La féminisation repose d’abord sur des causes historiques. L’assurance n’a pas été impactée par le choc pétrolier de 1974. Au contraire, la masse assurable a continué d’augmenter, notamment avec le développement de l’assurance vie et de l’assurance santé, sous l’effet des inquiétudes liées à la capacité de financement de la sécurité sociale. Le secteur de l’assurance a donc connu une forte croissance et les embauches étaient nombreuses. Elles intervenaient dans la période post-68 où davantage de femmes aspiraient à une plus grande autonomie en entrant dans la vie active. Beaucoup de  femmes issues du baby-boom ont donc été embauchées à cette époque. Ce sont elles qu’on retrouve aujourd’hui dans les effectifs. »

En ce qui concerne le critère de l’âge des salariés, la population de 55 ans et plus représente 16% de la population totale soit une hausse de 0,9 point. Les trentenaires, eux, sont en minorité et en recul puisqu’ils représentent 14,5% de la population totale, soit une baisse de 6,8 points par rapport à 2010.