Edito : La fin des vacances !

Ah les vacances ! Soleil, plage, farniente… Ou plutôt, pluie, morosité, moral au plus bas…
Cette saison estivale 2011 fut morose pour l’assurance, la rentrée des classes s’annonce donc disputée.

Ces deux derniers mois d’été furent maussades, tant pour la météo que pour les assureurs. Pendant que certains se doraient la pilule loin du grisâtre ciel français, deux compagnies tricolores se sont engagées volontairement à participer au deuxième plan de soutien à la dette grecque (voir notre article). Rien que ça…

Sinon, la baisse de la collecte en assurance-vie n’en finit plus de chuter (voir notre article sur le sujet), et il parait que les tarifs des contrats vont de nouveau augmenter en 2012 (voir notre article sur le sujet). Il va falloir annoncer ça aux assurés avec tout le tact nécessaire, et quand on a pas eu de vacances, il y a de quoi être sur les nerfs…

Rentrée électrique

Ah oui, c’est vrai, les marchés financiers font le yo-yo depuis quelques jours, histoire d’affoler encore les compteurs dans un contexte de récession et apeurer les épargnants. Autant dire que les assureurs font grise mine alors qu’ils auraient dû rentrer de villégiature le teint hâlé, les cheveux coupés et un cartable tout neuf pour aborder le mois de septembre plein d’ambition et de motivation. Raté…

Atmosphère électrique à la veille d’une rentrée des classes qui s’annonce chargée. Outre l’œil vissé sur les marchés, les compagnies vont devoir plancher de nouveau sur Solvabilité II, le tout tartiné de dépendance, sans compter une tonne de nouveaux devoirs à faire (entendez des nouveaux produits à vendre) : ça risque de castagner dur dans les cours d’école pour la distribution de bons poin(g)ts ! Vivement les prochaines vacances tient !