Dommages : Vers une joint-venture entre Matmut et BNP Paribas ?

Selon une information de la Lettre de l’Expansion, le groupe Matmut et BNP Paribas serait en discussions avancées pour la création d’une coentreprise en dommages.

A l’occasion de la présentation des résultats 2015, Pierre de Villeneuve, président exécutif de BNP Paribas Cardif évoquait « le potentiel de développement considérable » en assurance dommages pour le bancassureur. Avec un chiffre d’affaires de 172M d’euros, il prévoyait « d’accélérer sur un marché en 2016 en pleine rupture technologique ». Avant l’accélération, il semble que BNP Cardif prenne d’abord un virage en changeant de partenaire.

CA dommages de Cardif en 2015 (en millions d'euros)

  • MRH
  • Auto

Jusque-là, le bancassureur travaillait avec Axa dans le cadre d’une coentreprise, Natio Assurance, répartie à 50/50 entre les deux acteurs. Le principe de la coentreprise devrait demeurer, mais le partenaire changer, puisque selon une information de La Lettre de l’Expansion, BNP Paribas serait en discussion avec le groupe Matmut. En négociations exclusives ajoutent Les Echos. « C’est un beau projet », nous confie une source de la mutuelle d’assurance rouennaise.

Aucune confirmation officielle n’a pour autant été faite par l’une et l’autre partie. Reste que la joint-venture serait contrôlée à hauteur de 66% par BNP Paribas. A l’instar de ses concurrents bancassureurs, BNP Paribas aimerait bien profiter de l’opportunité offerte par la loi Hamon et la résiliation à tout moment en auto et MRH. Pour la Matmut, ce partenariat lui ouvrirait grands les portes du réseau de Cardif.