Diversité, équité, inclusion : les employeurs doivent intensifier leurs efforts

Les facteurs sociaux influençant la santé de l’individu, occupent une place de plus en plus importante dans la planification des stratégies de santé et de bien-être des entreprises.

Selon une nouvelle enquête de Willis Towers Watson, le nombre d’employeurs qui envisagent d’inclure la diversité, l’équité et l’inclusion dans leurs programmes d’avantages sociaux et sur leurs lieux de travail devrait fortement augmenter au cours des trois prochaines années.

L’enquête sur les tendances émergentes dans le secteur de la santé révèle que 80% des employeurs prendront des mesures pour promouvoir la diversité, l’équité et l’inclusion (DEI) dans la culture et les politiques de leur entreprise au cours des trois prochaines années, alors que seulement 55 % d’entre eux ont pris des mesures au cours des trois dernières années. En outre, 7 employeurs sur 10 ont indiqué qu’ils allaient promouvoir ces aspects dans leurs programmes d’avantages sociaux (72 %) et de bien-être (69 %) au cours des trois prochaines années, soit plus du double de ceux qui l’ont déjà fait.

“Les employeurs reconnaissent la nécessité d’une plus grande diversité et d’une meilleure inclusion sur le lieu de travail et prennent des mesures pour aborder l’équité et l’accessibilité dans leurs programmes d’avantages sociaux.”, a déclaré Rachael McCann,Senior Director, Health and Benefits, Willis Towers Watson. “En orientant les discussions autour des programmes d’avantages sociaux, de l’inclusion vers des résultats adapté en matière de santé et de bien-être, les employeurs seront en mesure d’identifier les domaines spécifiques à améliorer, et cela conduit souvent à se concentrer sur l’accessibilité aux soins, la disponibilité de moyens financiers et la qualité.”

Les entreprises prennent les mesures suivantes concernant les programmes et politiques d’avantages sociaux afin d’atteindre leurs objectifs relatifs à l’inclusion et la diversité :

  • 50 % des répondants ont déjà pris des mesures concernant les prestations de services pour les congés maternité et parentaux, leurs programmes de planification familiale et de fertilité.
    33 % d’entre eux prévoient de le faire cette année ou envisagent de le faire au cours des deux prochaines années.
  • Un peu moins de la moitié des répondants (46 %) ont pris des mesures concernant les prestations aux personnes transgenres.
    30 % prévoient de le faire cette année ou envisagent de le faire au cours des deux prochaines années.
  • Plus de la moitié des répondants ont abordé la question de groupe de travail pour les salariés (55 %) et des programmes de congés (53 %).
    Environ 1 répondant sur 4 prévoit de le faire cette année ou envisage de le faire au cours des deux prochaines années.

Les initiatives relatives aux déterminants sociaux de la santé prennent de l’ampleur

De plus en plus d’employeurs pensent que les déterminants sociaux de la santé (DSS), c’est à dire les facteurs non médicaux qui influencent les résultats de santé, font partie intégrante de l’évaluation de l’efficacité des programmes d’avantages sociaux et de bien-être et qu’ils joueront un rôle important à l’avenir. Plus de 8 employeurs sur 10 (83 %) estiment que les DSS seront essentiels dans la planification des stratégies de santé et de bien-être de leur entreprise au cours des trois prochaines années. À l’heure actuelle, seulement deux tiers des employeurs (67 %) considèrent que le développement durable est important. L’enquête a révélé que de plus en plus d’employeurs mettent en œuvre des programmes qui soutiennent les personnes LGBT+, les disparités dans les soins ainsi que dans le bien-être physique et émotionnel en général.
L’enquête a également révélé que de nombreux employeurs examinent les principaux indicateurs de santé sous l’angle de la dimension sociale :

  • Près de 4 répondants sur 10 (37 %) ont mené une évaluation pour examiner l’accès à la télémédecine parmi divers groupes de salariés. 31 % prévoient ou envisagent de le faire d’ici 2023.
  • Plus d’un tiers (34 %) ont évalué la qualité des facteurs de DSS dans le cadre de leurs visites de soins préventifs et de dépistage. 32 % prévoient ou envisagent de le faire dans les prochaines années.
  • Près d’un tiers (32 %) ont examiné la consommation des soins de santé en fonction des principales pathologies ; 37 % prévoient ou envisagent de le faire au cours des prochaines années.
  • Plus d’un quart (27%) ont évalué le caractère d’accessibilité des avantages sociaux (par rapport au salaire). 29% prévoient ou envisagent de le faire dans les prochaines années.

“La pandémie de COVID-19 a exacerbé les disparités de santé déjà existantes. Pourtant, elle a aussi aidé les entreprises à comprendre la nécessité de tenir compte des déterminants sociaux de la santé dans leurs stratégies de Benefits.

En mettant en place les outils pour comprendre les besoins de chaque collaborateur, les employeurs peuvent permettre à tous les salariés de s’épanouir

En mettant en place les outils pour comprendre les besoins de chaque collaborateur, les employeurs peuvent permettre à tous les salariés de s’épanouir.”, a déclaré Julie Stone,Senior Director Health and Benefits, Willis Towers Watson .

Auteurs

Directrice du département santé et avantages sociaux, Gras Savoye
Willis Towers Watson

Associate Director, leader de l’offre bien-être France
Global Services and Solutions

Directrice Technique & Offre de Conseil,
Assurances de personnes Public & Privé
Gras Savoye Willis Towers Watson

Source link

Que pensez-vous du sujet ?

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye