Distribution : Les agences du futur seront très tactiles

Les outils tactiles commencent à envahir les agences des assurances et des mutuelles. Nous avons pu tester une table graphique configurée pour une mutuelle et une banque à l’occasion d’une journée portes ouvertes au siège de Wincorf. Le bilan : peut mieux faire.

L’avenir de l’assurance et des mutuelles passe par le tactile. Pour inciter leurs clients à refranchir le seuil de leurs agences, les acteurs du secteur “tablent” sur une relation plus ludique entre les premiers et leurs conseillers. Ce faisant, elles se mettent au diapason des habitudes, résumés par cette formule : Research OnLine Purchase Off Line. En clair, si les clients choisissent sur le web, c’est toujours en agence que se conclut la souscription. D’où la part belle faite aux outils tactiles dans leurs points de vente : vitrines digitales, tablettes à gogo, son directionnel, réalité augmentée, écrans multi-touches, etc. Que valent ces outils déployés chez BNP Paribas, Groupama ou Banque Populaires Atlantique ?

Si la quantité et la diversité des supports sont au rendez-vous, la qualité pêche encore un peu. Certes, se servir d’un tapis interactif pour réaliser une simulation demeure un exercice particulièrement simple et ludique. Ces immenses tables écrans pilotable du bout d’une phalange, copie-conforme de celles utilisées par les présentateurs de journal télévisé, permettent de voir en grand une vie d’assuré ou l’impact de telle ou telle prime ou forfait sur le budget familial. Mais les icônes et interfaces graphiques demeurent les mêmes qu’à la maison ou sur un smartphone.

Davantage, les simulations et autres modélisations à la disposition des prospects et clients se rendant en agences pêchent par manque de précision. L’écran géant offre une vision globale de l’effort financier à fournir pour obtenir une pension décente ou un ‘reste à vivre’ confortable. En revanche, l’outil ne présente pas de vision globale de l’épargne future et reste souvent très généraliste, voire superficiel quant au détail de tel ou tel produit d’assurance . Bien sur, l’assuré peut obtenir toutes les informations nécessaires en sélectionnant différentes données en touchant les icônes correspondants sur la dalle. Mieux, il peut également déplacer le curseur du bout du doigt.

Avec ce côté plus simple, plus intuitif et plus ludique, l’assurance peut offrir un bel avenir à la navigation tactile. A condition de ne pas la cantonner à un simple rôle d’attraction ou de gadget. Ce qui impose de muscler les contenus de ces instruments, tant en détaillant l’intégralité des produits proposés qu’en multipliant les possibilités d’effectuer des simulations globales et précises.

Comments are closed.