Disparition du vol AF 447 : Désignation d’un ambassadeur en charge des relations avec les familles des passagers

    Le Premier ministre François Fillon a tenu une réunion de ministres, dimanche 7 juin 2009, sur la coordination de toutes les actions entreprises à la suite de la disparition du vol AF 447 Rio de Janeiro-Paris du 1er juin 2009.

    Participaient à cette réunion Jean Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, Bernard Kouchner, Ministre des affaires étrangères et européennes et Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat aux transports ainsi que des représentants du ministère de la justice et du ministère de la défense.

    Sur proposition de Bernard Kouchner, le Premier ministre a décidé de nommer un ambassadeur chargé des relations avec les familles des passagers de ce vol, dont 72 de nos compatriotes. Il s’agit de Pierre-Jean Vandoorne, actuellement Inspecteur général adjoint des affaires étrangères.

    Pierre-Jean Vandoorne a pour mission d’assister les familles des 228 passagers du vol AF 447, qui représentent 32 nationalités différentes, notamment en facilitant leurs relations avec les administrations et avec Air France.

    Il est également chargé de veiller à la bonne coopération entre les services français et les autorités étrangères concernées par cette catastrophe.

    L’organisation des recherches s’effectue sous l’autorité du bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) qui fixe les missions, les priorités et les moyens à solliciter. La mise en oeuvre de ces moyens au niveau technique est assurée par le ministère de la défense. Enfin, la centralisation de l’ensemble des informations recueillies dans le cadre des recherches est exercée par le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO).

    Cinq aéronefs français participent aux recherches. La frégate Ventôse est arrivée sur zone ce matin avec à son bord un hélicoptère. Neuf aéronefs et cinq navires brésiliens ainsi qu’un avion de patrouille américain travaillent en coordination avec les moyens français. Enfin, le sous-marin nucléaire d’attaque Emeraude arrivera sur zone mercredi prochain pour faciliter la détection des boites noires.