Disparation du vol Air France 447 : Jean-Louis Borloo s’assure que tous les moyens de recherche soient mobilisés

    0

    nautile-70L’Ifremer a été saisi par Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, afin de renforcer les moyens mobilisés dans la recherche de l’Airbus A330 disparu lundi 1er juin dans l’océan Atlantique.

    L’ensemble des opérations est coordonné par l’État-major des armées. La première phase des opérations effectuées par l’Ifremer, consiste à localiser les boîtes noires de l’Airbus A330. Celles-ci émettent pendant 30 jours à la fréquence de 37,5 kHz avec une portée de 1500 m. D’après les premières estimations, il semble que les boîtes noires reposeraient par plus de 3000 mètres de fond, elles seraient donc indétectables depuis la surface.

    L’Ifremer et Genavir1
    1 Armateur gérant des navires de l’Ifremer possèdent et opèrent un système d’écoute immergeable qui pourrait détecter les signaux émis par les boîtes noires de l’A330. Le système ne peut être déployé qu’à partir d’un navire équipé d’un câble électro-porteur de 6000 mètres et d’un système de réception approprié. Le Navire Océanographique Pourquoi Pas ? remplit ces deux conditions. Equipé du sous-marin habité Nautile et du robot téléopéré Victor 6000, le Pourquoi pas ? était aux Açores pour débuter une mission scientifique Bathyluck (campagne INSU/CNRS).

    En coordination avec les autres moyens déployés sur zone, le navire a appareillé hier pour rejoindre la zone concernée d’ici une dizaine de jours. La deuxième phase concernera l’intervention du sous-marin Nautile dans la récupération des boîtes noires. En effet, pour ce type d’opération, le Nautile, capable d’intervenir jusqu’à 6000 mètres, est l’engin le plus approprié, notamment puisqu’il permet une vision latérale humaine et qu’il est équipé d’un sonar de proximité capable de détecter des signaux jusqu’à 200 mètres sur les côtés.

    Les dépenses ainsi engagées dans les recherches sont entièrement prises en charge par le gouvernement.

    Le numéro vert ministre des Affaires étrangères et européennes : 0 800 174 174

    Les numéros de téléphone Air France réservés aux familles et aux proches :
    – 0800 800 812 depuis la France,
    – 0800 881 20 20 depuis le Brésil,
    – et + 33 1 57 02 10 55 depuis les autres pays.