Développer des couvertures assurantielles innovantes pour l’agriculture 2/2

Syndicats, organismes professionnels ou coopératives ont décidé de faire appel à l’expertise de Gras Savoye Tétard pour proposer de nouveaux produits, des alternatives aux contrats existants qui correspondent mieux à la réalité de terrain, dans un contexte d’accélération des phénomènes climatiques. C’est ainsi que sont nées, en 2017, les garanties indicielles.

Comment fonctionnent les garanties indicielles ?

Notre objectif pour remédier tant que faire se peut aux carences des couvertures existantes s’est concentré sur la conception de produits :
– simples de gestion à la souscription : absence de déclarations parcellaires,
– adaptés au plus grand nombre : libre choix des capitaux avec des franchises réduites,
– à même de couvrir le plus grand nombre d’aléas susceptibles de générer une baisse de production,
– en mesure de réduire les coûts de gestion sinistres : absence de déclaration, d’expertises terrain, performants et rapides en termes d’indemnisations.

Leur principe commun repose sur l’utilisation de bases de données globales représentatives et incontestables des risques sans tenir compte des résultats individuels de l’exploitant. Les sources de données sont multiples pour déterminer le bon paramètre comme celles du ministère de l’agriculture (AGRESTE) ou des services météorologiques. Elles serviront à fixer les montants de référence de la garantie mais aussi le niveau de déclenchement du sinistre et ce, d’une manière forfaitaire.

Plusieurs facteurs concourent à faire évoluer le marché, notamment la collecte et l’analyse de plus en plus facile des informations

Pour une garantie ” toutes baisses de productions ” destiné aux vignobles bordelais, nous avons retenu les données des services des douanes qui permettent de personnaliser les historiques de rendement/hectare pour chaque appellation. Il est impératif de rechercher le bon indice, d’en vérifier la bonne corrélation auprès de l’assuré. Pour le vignoble du GRAND-DUCHE du Luxembourg, nous avons dû nous adapter en retenant les rendements des différents cépages.

Pour une garantie ” gel / station météo “, nous avons dans un premier temps travaillé à partir des stations Météo France. Très vite, nous avons pris conscience de la nécessité de rechercher une autre source d’information pour augmenter le maillage des stations afin qu’elles soient plus représentatives des risques propres à chaque château.

Cette approche extrêmement simple est limitée à la seule garantie gel pour répondre aux multiples demandes depuis les sinistres à répétition de ces dernières années. Elle se base sur les températures minimales mesurées du 15 avril au 31 mai par la station la plus proche de l’exploitation. Son déclenchement est progressif, selon la chute des températures. Dès que l’on tombe à 0 °C, une indemnité de 25 % du capital assuré est immédiatement débloquée. Une fois passée -1 °C, la compensation est de 50 %. À -2 °C elle est de 75 % et à -3 °C elle
atteint 100 %. Cette assurance présente l’intérêt de ne pas avoir de franchise. La limite du capital assuré est au choix de l’assuré.

Quels sont les freins que vous identifiez encore à la souscription de ces garanties paramétriques ?

Le frein majeur est psychologique. L’agriculteur découvre ce nouveau principe d’indemnisation “forfaitaire ” après des décennies de décomptes de pertes effectuées sur le terrain.

Le fait d’être indemnisé potentiellement sans avoir obligatoirement le préjudice physique sur son exploitation ou au contraire subir individuellement des pertes supérieures à la moyenne de ses confrères n’est pas toujours concevable. Et puis, il y a toujours une certaine réticence à la nouveauté.

Nous sommes au début d’une nouvelle ère. Plusieurs facteurs concourent à faire évoluer le marché, notamment la collecte et l’analyse de plus en plus facile des informations, l’augmentation des données disponibles ou la multiplication des évènements climatiques.

C’est passionnant pour le courtier, qui joue alors parfaitement son rôle de conseil et d’agitateur de marché. Des mécanismes de gestion, des risques imaginatifs, fondés sur les moyens innovants mis à notre disposition par la science et la technologie, sont à portée de main. Des solutions innovantes sont possibles chaque fois que les couvertures existantes sont insuffisantes ou inadaptées.

Source link

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye