Dette : Des fonds spéculatifs s’intéressent aux obligations pourries d’AIG

Plusieurs grands fonds spéculatifs souhaitent faire des offres pour mettre la main sur les obligations adossées à des prêts immobiliers risqués d’AIG, rachetées au plus fort de la crise par la Réserve fédérale (Fed) pour empêcher l’assureur américain de faire faillite, selon les médias américains.

La Fed a embauché la firme d’investissement et de gestion d’actifs Blackrock pour l’aider à vendre partiellement les 30 milliards de ces titres qu’elle détient dans le véhicule ad hoc Maiden Lane II, a rapporté vendredi le Wall Street Journal. Maiden Lane II rassemble les obligations et dérivés adossés à des prêts hypothécaires octroyés avant la crise à des ménages insolvables.

Plus tôt ce mois-ci, AIG a offert de racheter ces titres à la Fed pour 15,7 milliards de dollars, soit nettement moins que leur valeur faciale.

Selon la chaîne financière CNBC, qui cite des sources proches du dossier, les fonds spéculatifs intéressés incluents celui du milliardaire John Paulson, DoubleLine Capital, Avenue Capital Group et Oaktree Capital Management. Le fonds Pimco, spécialisé dans les obligations, devrait également faire une offre, selon ces sources, de même que Blackrock, même s’il organise parallèlement les enchères.

Des gestionnaires d’actifs pourraient également s’allier à des gestionnaires spécialisés des dérivés de crédit, tels que Cohen & Co., Ellington Capital et Trust Company of the West, et des banques d’investissement pourraient également se montrer candidates, notamment Goldman Sachs, Barclays et Credit Suisse, selon le Wall Street Journal et CNBC.

New York, 25 mars 2011 (AFP)