Derisking : optimiser les engagements de retraite en 2020

Les US n’ont pas échappé à la baisse des taux sur 2019 : dans cet environnement, des opportunités de derisking sont à initier.

Dans cet environnement de taux bas, des opportunités de derisking sont à initier avant la fin d’année pour optimiser les engagements de retraite en 2020.

Le montant des engagements de retraite au titre des régimes à prestations définies aux US représente souvent une part importante du montant des engagements de retraite des multinationales françaises. Comme sur toutes les zones, les US n’ont pas échappé à la baisse des taux sur 2019 avec une baisse constatée de plus de 100bp depuis le 01/01 et un niveau atteint avoisinant les 3%. Du jamais vu ! Ce niveau de taux va créer une pression significative sur les obligations. En ce qui concerne le marché des actions, si celui-ci a bien performé il reste très volatile. De même les primes au PBGC (organisme de protection contre l’insolvabilité des entreprises) ne cessent d’augmenter. Dans ce contexte, le niveau des engagements continue de créer des impacts importants sur les capitaux propres, sur le P&L et sur le cash.

Dans cet environnement de taux bas, des opportunités de derisking sont à initier avant la fin de l’année pour optimiser les engagements de retraite en 2020.
Deux opportunités en particulier sont à considérer:

  1. Offre de sortie en capital pour les « Terminated vested » : cette opportunité consiste à proposer aux personnes ayant acquis des droits et ayant quitté la société mais ne pouvant pas encore faire valoir leur droits à la retraite, de leur verser un capital et de ne pas attendre la retraite pour toucher leur pension de retraite. Aujourd’hui compte tenu de la baisse des taux, cette opportunité présente un arbitrage créant des gains en P&L, le calcul du capital proposé aux bénéficiaires étant est basé sur le taux au 01/01/2019 alors qu’il était plus élevé.
  2. Achat de rentes auprès d’un assureur : les taux d’actualisation étant bas, le marché d’achat de rente est très compétitif avec une prime modeste de l’ordre de 5 à 10% pour se libérer de l’engagement. Depuis 2012 le montant total des transactions ne fait qu’augmenter avec un niveau jamais atteint en 2018 de $27Milliards. Sur le premier semestre 2019 le montant total des transactions étaient au même niveau que celui de 2018, présageant une nouvelle année record. Cette année, en plus de Weyerhauser ($1.5B, 28,500 retraites) et BMS ($3.8B, 24,200 participants), Baxter vient d’annoncer une transaction de $2.4B, 17,000 retraites !

Réaliser ces opérations, même si elles nécessitent une sortie de cash, ont plusieurs avantages : réduire le montant des engagements, réaliser des gains P&L (dans le cas de la première opportunité uniquement), économiser du cash futur au titre des primes de PBGC, se libérer de risque retraite et faire des économies sur la gestion administrative.

Auteur

Maud Mercier
Directrice, Global Service & Solutions – Willis Towers Watson Paris

Source link

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye