Dépendance : Quelques pistes privilégiées

En déplacement dans l’Indre jeudi, Nicolas Sarkozy devrait dévoiler les grandes directions que va prendre la réforme de la dépendance. Si pour l’heure rien n’est officiellement envisagé, quelques pistes semblent pourtant privilégiées.

Nicolas Sarkozy se déplace ce jeudi dans l’Indre (Châtillon-sur-Indre) pour formuler ses vœux aux professionnels de santé, ainsi qu’aux personnes en charge de la dépendance des personnes âgées. Si officiellement aucune décision n’est encore prise, ce déplacement sera l’occasion pour le chef de l’État de préciser malgré tout quelques avancées concrètes sur la réforme.

Selon le JDD, certaines pistes auraient déjà été écartées en coulisse, alors que d’autres seraient privilégiées. Les personnes à domicile devraient profiter à meilleur escient de l’aide supplémentaire accordée par l’État, au détriment de celles en établissements spécialisés « car ce mode d’hébergement correspond aux aspirations des Français », indique un proche du dossier au Journal du Dimanche. On parle également d’un coup de pouce financier réservé aux personnes âgées souffrant d’une grave perte d’autonomie allant de GIR 1 à GIR 3.

En ce qui concerne les propositions de financement de la perte d’autonomie des personnes âgées, le recours à une assurance privée obligatoire est pour le moment écarté. Toutefois, on évoque la possibilité d’un nouveau label gouvernemental pour les contrats dépendance, déjà souscrits par près de 5 millions de français.