Dépassements d’honoraires: Marisol Touraine veut « laisser du temps » aux négociations

Assurance Maladie, Unocam, complémentaires santé et syndicats de médecins sont encore en discussions pour trouver un accord sur les dépassements d’honoraires des médecins. Alors que l’accord devait être trouvé aujourd’hui, Marisol Touraine a décidé de leur laisser encore du temps.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a indiqué, mardi 23 octobre, vouloir « laisser le temps aux négociateurs » réunis depuis lundi soir pour trouver un accord sur les dépassements d’honoraires des médecins, jugeant possible un « bon accord ». « La discussion s’est engagée, je laisse le temps aux négociateurs de trouver un accord », a dit la ministre sur France 2. « Je le dis, je crois que cet accord est possible mais pour autant, si tel n’était pas le cas, il faudrait en appeler à la loi », a-t-elle rappelé.Toutefois, elle a ajouté, « je ne me situe pas ce matin dans cette perspective », « la loi est prête (…), mais je ne me situe pas dans cette perspective, je veux croire à la possibilité d’un accord ». « Chacun est conscient de l’enjeu, je pense qu’un bon accord est possible. (…) Un bon accord qui dit très clairement qu’il y a un seuil au-delà duquel les dépassements deviennent excessifs et doivent être sanctionnés », a-t-elle affirmé en rappelant que la « référence peut être un dépassement de 150% ». « La négociation est longue et c’est normal sur un sujet difficile et un enjeu majeur pour les Français », a souligné Mme Touraine.

Médecins, complémentaires santé et assurance maladie tentent depuis lundi soir de boucler leurs négociations sur les dépassements d’honoraires dans ce qui était présenté comme un rendez-vous de la « dernière chance » pour aboutir à un accord, faute de quoi le gouvernement demandera au Parlement de légiférer.

Paris, 23 oct 2012 (AFP)